02/02/2012 02:09:51
Ouganda: Plan pour éliminer la transmission mère-enfant du VIH d'ici 2015
Le gouvernement ougandais a lancé une nouvelle stratégie de prévention du VIH / SIDA et un plan pour l'élimination de la transmission mère-enfant du VIH d'ici 2015, a déclaré mercredi un haut responsable du ministère de la santé.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le gouvernement ougandais a lancé une nouvelle stratégie de prévention du VIH / SIDA et un plan pour l'élimination de la transmission mère-enfant du VIH d'ici 2015, a déclaré mercredi un haut responsable du ministère de la santé.

Zainab Akol, le gestionnaire de programme au Programme de lutte contre le sida (ACP), a déclaré à Xinhua lors d'un entretien à Entebbe, quelque 40 kms au sud de la capitale Kampala, que le plan va pratiquement éradiquer la transmission mère-enfant du VIH dans le pays.

Selon le plan, des mesures à être adoptés comprennent un traitement plus abordable, le renforcement des infrastructures de santé et un plus grand accès des femmes à la planification familiale.

Les pays d'Afrique orientale a plus de 200.000 jeunes gens infectés par le VIH de leurs parents à travers l'accouchement.

«Nous, de l'ACP et nos partenaires sont pleinement déterminés à éliminer la transmission mère-enfant du VIH dans les cinq prochaines années. Les enfants sont trop innocents pour avoir le VIH et aucune mère a la même valeur et aimerait avoir un bébé infecté», a déclaré Akol.

L'Ouganda a commencé à pratiquer la prévention de la transmission mère-enfant du VIH (PTME) en 2000, avec le programme initial appelant à une dose unique de l'antirétroviraux (ARV) et la névirapine pendant l'accouchement.

Le programme a été révisé en 2006 pour introduire la combinaison des ARV, mais la prestation de ces médicaments n'a pas été uniforme, quelque chose que le nouveau plan vise à changer.

Le pays a un des plus hauts taux de fécondité et de grossesse dans le monde soit 1,5 millions de grossesses. Il a 6. 5% de la prévalence du VIH pendant la grossesse.

Akol, a déclaré que l'Ouganda en tant que pays qui compte 90 000 femmes enceintes séropositives et 25.000 bébés infectés par an, une situation qu'elle a décrit comme très alarmante. Le pays compte environ 1,2 million de personnes vivant avec le VIH / SIDA.

«Les Ougandais doivent se réveiller et arrêter la transmission du VIH / sida, qui est alimentée par de multiples partenaires sexuels, aux côtés des mariages, des communautés mobiles, y compris les travailleurs sexuels, la pauvreté et l'explosion démographique», a-t-elle poursuivi.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE