12/02/2012 04:25:05
Soro Guillaume et CPI : combien de temps peut durer le cache-cache ?
« Laissez les rumeurs mourir d’elles-mêmes », c’est la boutade servie aux Ivoiriens frappés par la confusion des folles rumeurs de la semaine dernière sur le sort du jeune chef rebelle faisant office de premier ministre de la Côte d’Ivoire « au brouillon ».
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

« Laissez les rumeurs mourir d’elles-mêmes », c’est la boutade servie aux Ivoiriens frappés par la confusion des folles rumeurs de la semaine dernière sur le sort du jeune chef rebelle faisant office de premier ministre de la Côte d’Ivoire "au brouillon".
 
Guillaume SoroMais ne vous laissez pas distraire par cette ridicule assurance qu’il veut donner l’air d’afficher. S’il est encore vivant dans quelques jours ou mois et si l’environnement politico militaire le permet, Soro sera arrêté et transféré à la CPI comme coauteur direct de crimes contre l’humanité. Cela ne doit faire l’ombre d’aucun doute dans votre esprit. Il ne peut échapper à ce sacrifice maçonnique pour tenter de redorer le blason très terni de la France en Afrique et en Côte d’Ivoire.
 
Pour la Révolution Permanente, la CPI reste une juridiction fantoche au service du racisme impérialiste et du fascisme occidental en Afrique. Cette institution du mépris et du terrorisme international contre l’Afrique n’est pas compétente et reste incompétente pour juger tout Ivoirien. Donc nous ne soutenons pas le débat d’un transfèrement d’un Ivoirien devant ce machin.
 
Mieux, la Révolution Permanente reste convaincue que la rumeur diffusée par les réseaux français au sein de la population sur l’éventualité de l’arrestation de Soro Guillaume et de son transfèrement à la CPI, vise à grignoter quelques jours, semaines et mois au profit de Ouattara. Ce réseau, alimenté en rumeur par les stratèges français, détiendrait des renseignements selon lesquels au moindre clash entre les rebelles FRCI pro-Soro et FRCI pro-Ouattara, le MSD-CI de Major Bamba frapperait pour prendre le contrôle de la situation.
 
Le vendredi dernier, aux chaudes heures de la rumeur de l’arrestation de Soro, nos contacts au sein des renseignements généraux nous ont informés que le camp Soro a donné une fausse alerte selon laquelle le MSD-CI frapperait ce même vendredi. Résultat, Soro n’a pas été arrêté par la Licorne, l’ONUCI et la coalition de mercenaires ont été mis en alerte, Soro s’est retranché à Ferké à la frontière du Burkina Faso et après que l’alerte s’est révélée fausse, il a pointé le bout du nez pour dire : « Laisser les rumeurs mourir d’elles-mêmes ».
 
Petit jeu dangereux de la mort. Soro le sait. Il sait qu’il va être sacrifié. Mais il peut compter encore sur le soutien de quelques inconditionnels chefs rebelles Sénoufo, ses frères, mais aussi les renégats Koulangos tels les frères Wattao et Morou ainsi que l’Abron Fofié Kouakou.
 
Mais le plus grand salut de Soro vient aujourd’hui de la menace du MSD-CI de Major Bamba et du spectre Abéhi. Dès que l’étau se resserre autour de lui, il crie « Major Bamba arrive » ! Et aussitôt, l’étau se desserre.
 
Mais combien de temps va durer ce petit jeu ?
 
Et si le MSD-CI actionnait maintenant le plan B ? Puisque cela s’impose désormais pour mettre fin à ce jeu de cache-cache.
 
A Très bientôt.

Hassane Magued

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE