15/02/2012 02:20:52
CAN-2012 : 480 millions USD d'investissement du Gabon pour l'organisation
Environ 260 milliards de francs CFA (480 millions USD) ont été investis par le Gabon pour l'organisation de la 28e Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football co-organisée du 21 janvier au 12 février avec la Guinée équatoriale, révèle une source de l'administration.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Environ 260 milliards de francs CFA (480 millions USD) ont été investis par le Gabon pour l'organisation de la 28e Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football co-organisée du 21 janvier au 12 février avec la Guinée équatoriale, révèle une source de l'administration.

Ces fonds, a mentionné à des représentants de la presse internationale le directeur général de l'Agence nationale des grands travaux (ANGT), Henri Ohayon, ont notamment servi pour la construction et la réhabilitation de stades, d'hôtels, d'aéroports à l'instar de l'aéroport international Léon Mba de Libreville, de routes, l'installation des technologies de l'information et de la communication, etc.

Globalement, les facilités d'accueil des délégations venues participer à cet important rendez-vous du football continental joué à 16 équipes, les deux tiers en ont été consacrés aux infrastructures. Un don de la Chine, le stade de l'Amitié sino- gabonaise de 40.000 places d'Angondjé, dans une banlieue de la capitale gabonaise, a nécessité un budget supplémentaire de 32 milliards de francs CFA (64 millions USD).

C'est la première Coupe d'Afrique des nations de football organisée, sous l'égide de la Confédération africaine de football (CAF), par le Gabon et son voisin équato-guinéen. Les deux pays ont à cet effet déployé des efforts pour rendre festif cet événement qui a accueilli des invités de prestige tels l'attaquant brésilien aux 1.000 buts, le "roi" Pelé, le président de la Fédération internationale de football association (FIFA), Joseph Sepp Blatter, et celui de l'Union européenne des associations de football (UEFA), Michel Platini.

Les 32 matches se sont joués, côté gabonais, à Libreville et à Franceville et en Guinée équatoriale, la capitale Malabo et Bata, la métropole économique. Pour relier ces différentes villes, des vols charters étaient organisés. Les autorités gabonaises se réjouissent d'un test réussi qui permet d'envisager avec sérénité pour l'avenir d'autres événements d'envergure, tels l'organisation en 2014 d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) et bien avant cela en avril 2013, le centenaire de l'hôpital Albert Schweitzer de Lambaréné qui entend également se fêter en grande pompe avec la présence de nombreuses personnalités étrangères.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE