16/02/2012 02:49:18
Joseph Kabila vole au secours de Koffi Olomide
Joseph kabila aurait déboursé près de 155 000 euros pour sortir l'artiste du pétrin
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Koffi Olomide

Inculpé lundi pour viols et séquestrations par le tribunal de Nanterre, dans la banlieue parisienne, le chanteur congolais Antoine Agbepa Mumba alias Koffi Olomidé a choisi de rentrer en  République démocratique du Congo (RDC), sans attendre la décision de la justice sur son placement ou non en détention provisoire, a expliqué son avocat Me Manuel Aeschlimann.

Selon certaines indiscrétions, Joseph Kabila himself aurait déboursé 155 000 euros (près de 100 millions de FCFA) en guise de caution.

Koffi Olomidé n’a plus séjourné à Paris depuis 2009. A l’époque, alors qu’il n’avait pas encore été formellement mis en examen et que le juge s’apprêtait à le faire, il s’était échappé du Palais de justice de Nanterre pensant qu’il allait être incarcéré.

Il est poursuivit par la justice française pour viol sur mineures, séquestration, actes de barbarie en bande organisée et trafic d’êtres humains.

Selon Me Aeschlimann, une ancienne danseuse de Quartier latin international, l'orchestre de Koffi Olomidé, avait déposé plainte pour viol et séquestration en 2006. Deux ans plus tard, deux autres ex-danseuses du groupe avaient fait de même. L'une des trois était mineure au moment des faits dénoncés.

Mais l’avocat souligne que les plaignantes n’accusent son client que pour bénéficier d’« un titre de séjour temporaire » en France. Et d’ajouter : « Le dossier d'instruction est complètement vide et creux. Il n'y a aucune preuve matérielle et les déclarations des trois femmes qui l'accusent de les avoir violées, recèlent de nombreuses contradictions. »

Sévérine Toche

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE