01/08/2009 08:19:57
L'exception camerounaise fait une fois de plus sa marque...
Combien a coûté le dernier voyage de M. Biya en France ? Quels sont les retombées économiques de ce voyage officiel de 4 jours en sol français ?
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille


Les contribuables camerounais se doivent de savoir :
Combien a coûté le dernier voyage de M. Biya en France ? Quels sont les retombées économiques de ce voyage officiel de 4 jours en sol français ?

La mode en cette période de crise économique auprès des grands dirigeants de ce monde est de maximiser, rentabiliser et surtout réduire les frais de dépenses pendant leur séjour à l’étranger. Les voyages officiels des dirigeants responsables de ce monde sont dorénavant qualifiés d’éclairs.

On peut citer : le cas du  président américain qui programme plusieurs autres voyages lorsqu’il assiste au dernier sommet du G8 en Italie ; Le cas de la secrétaire d’État Mme Clinton qui effectuera un rallye dans plusieurs pays du continent africain lors de sa prochaine visite ; Le cas du président français qui a opté d’utiliser la même stratégie en visitant plusieurs pays d’Afrique lors de son dernier voyage dans ce continent.

L’exception camerounaise a fait sa marque une fois de plus, lors de la dernière visite officielle de M. Biya en sol français. Une visite d’une durée quatre jours pour tout ceci :


L’analyse de presse laisse songeuse. Au niveau des activités officielles du locataire d’Etoudi, on note : M. Biya a bu du vin bordeaux à Bordeaux ; Il a fait une ballade avec M. Jupé à une exposition sur  la vente des noirs ; Il a rencontré le président français lors d’un entretien au palais de l’Élysée, Il a rencontré les militants du RDPC France et il y a eu fête ( 86 millions de FCFA ont été débloqués pour faire singer la galerie) ; Des publicités parues dans certains journaux français, il y a en eu et la facture est salée...
Voila le bilan de quatre jours de visite officielle de M. Biya en France. Combien a bien pu coûter aux contribuables camerounais cette visite pour si peu de réalisations ?
Aucune  rencontre avec des industriels, aucune rencontre avec une chambre de commerce finalement aucune rencontre avec le secteur économique ce durant quatre jours de visite officielle il faut le faire surtout en cette période économique difficile.

Quand un pays si endetté comme le notre se permet de dilapider  les fonds publics dans les  non événements comme : 86 millions a la section RDPC de France pour singer au passage de la délégation camerounaise, presque 125 millions de FCFA au journal le monde en frais de publicité, près de 30 millions de FCFA au journal l’Express en frais de publicité aussi, il est légitime d’exiger le montant  des coûts du dernier voyage officielle de M. Biya en France au frais des contribuables camerounais.
Avec une telle facture salée juste en frais publicitaire, si on ajoute les frais de transport, d’hébergement, de sécurité… est il nécessaire de s’interroger sur le  pourquoi nous sommes pays pauvre et très endetté ? N’oublions pas que la dette du Cameroon envers la France dépasse les 20 milliards d’euros, (soit 160 pour cent du PNB).

La dernière visite de M. Biya en France vient nous rappeler l’urgence de sonner la fin de la récréation. Il est inadmissible de dilapider les fonds publics alors que l’état de nos routes, hôpitaux, universités, écoles laisse choir.

Il est temps que l’exception camerounaise dans des dépenses exorbitantes inutiles, fasse place à la tendance de l’heure qui est cette  stratégie  des dirigeants responsables possèdent ainsi : annuler si possible les voyages inutiles,  regrouper plusieurs voyages à l’étranger lors d’un seul déplacement. Tout ceci dans le but de réduire les dépenses et investir dans la santé, l’éducation, l’économie…

Une question me survient brusquement. Ou’ est passé M. Biya après sa visite officielle de quatre jours en France ?
Depuis le 24 juillet on est sans nouvelle de lui, est-ce encore les contribuables camerounais qui assument tous ces frais de l’oisiveté et de villégiature ?

Est-ce que ce voyage de M. Biya en France  était nécessaire puisque les retombés économiques semblent inexistants. Un ministre pouvait faire ce voyage et à moindre coût il me semble.

Combien coûte ce luxe auprès des contribuables camerounais ?

A NOUS INTERNET, A NOUS 2011
Félicité Ngadja S.D.F Canada
La voix du Canada

Félicité Ngadja

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE