22/02/2012 05:02:28
Me Abdoulaye Wade! quelle Afrique voulez-vous laisser vos enfants?
Me Abdoulaye, j’espère que mes nuits blanches à vous écrire ce chapelet seront récompensées par une acceptation positive de mon appel qui se joint à ceux de millions d’autres aussi bien Sénégalais, Africains ou sympathisant pour la cause africaine à travers le monde.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Ah Me Abdoulaye Wade! Quel Sénégal, quelle Afrique voulez-vous laisser à vos enfants?

Dr Abdoulaye Wade, que dis-je Me Abdoulaye Wade, que n’avez vous pas fait après près de 30 ans d’opposition ! Que n’avez-vous pas fait en tant que figure la plus charismatique de l’opposition sénégalaise, aussi bien pendant le régime du président Léopold Sédar Senghor que celui du président Abdou Diouf. Que n’avez-vous pas fait pendant 12 ans comme président de la République. Me Abdoulaye Wade, on doit avoir le sentiment après plus de 42 ans de vie politique intense de premier rang d’avoir tout donné et tout accompli pour son pays.

Abdoulaye Wade
Me Abdoulaye Wade

Vous avez été pendant près de 3 décennies le symbole d’une Afrique déterminée à changer son destin, le symbole d’une Afrique déterminée à se prendre en main, le symbole d’une Afrique déterminée à faire respecter la fierté et l’ego des africains. Votre parcours d’homme politique a donné un son retentissant à toute la jeunesse africaine qui a admiré votre courage et votre détermination. Votre élection en 2000 a été saluée à travers tout le continent et les africains ont ressenti qu’une étoile a brillé fort sur son ciel et que cette étoile doit porter la lumière pour les générations actuelles et futures.

Me Abdoulaye Wade, un bilan de gestion en tant que président de la République est toujours sujet à contestation suivant le prisme avec lequel on le regarde. Mais votre bilan est plein d’accomplissements qui font la fierté du Sénégal devant les autres nations africaines. Vous avez en 2 mandats construit des milliers d’écoles, fait passé le nombre de collèges de 220 en 2000 avant votre fonction à 749, le nombre de lycées de 48 à 134, quadruplé le budget de l’éducation, réaménagé le port de Dakar, construit l’aéroport international Blaise Diagne, construit des autoroutes et un grand réseau de routes secondaires, électrifié les zones de campagne. 

Me Abdoulaye Wade, vous avez sur le plan de la santé créé de nombreux dispensaires,  doublé le nombre d’hôpitaux, ouvert près de 18 centres médicaux, amélioré les conditions d’accès à l’eau potable, fait baisser la mortalité infantile. Vous avez lancé la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (Goana) et j’ai personnellement admiré le brio avec lequel vous avez soutenu ce projet devant la FAO dont vous critiquez vertement et les autres institutions internationales. Me Abdoulaye Wade, vous avez globalement relevé la situation économique de votre pays avec un taux de croissance de près de +4% supérieur à celui de vos prédécesseurs et augmenté les ressources de l’Etat. Me Abdoulaye Wade, vous avez, vous avez, …..

Cette figure fortement positive est toutefois contrastée avec les chiffres de ces dernières années qui ont été marquées dans les années 2008 avec la crise de la vie chère engendrée par l’augmentation des prix des denrées alimentaires, de l’énergie, … qui a eu des conséquences sur les paiements des salaires publics, l’accroissement de la dette publique et j’en passe.

Me Abdoulaye Wade en tant qu’ancien universitaire, n’est t-il pas temps comme la tradition l’exige dans les milieux universitaires de donner votre lecture magistrale synoptique ? N’est-il pas temps d’écrire votre mémoire et/ou votre biographie pour que la génération consciente africaine s’en inspire ? N’est-il pas temps de montrer à la jeunesse la voie à suivre pour continuer le combat combien ardent de libération du continent africain de tous les jougs et stigmas dont les différentes traites arabes et négrières l’ont plongé et qui continue aujourd’hui encore sous différentes formes que la civilisation actuelle a honte de pointer du doigt ? Le Sénégal a besoin d’une transition réussie, a besoin des vétérans et sages comme vous pour faire en sorte que la graine que vous avez semé continue de germer.

L’Afrique que dis-je la Lybie a connu récemment une destruction honteuse conduite de l’extérieur qui a remis en question tous les efforts que le président Kadhafi a mis en 42 ans de règne. Il a été sourd au besoin de transition démocratique de son peuple, comme beaucoup d’autres aujourd’hui qualifiés de dictateurs et est resté au pouvoir. Nous avons accusé la communauté internationale d’ingérence, mais en toute honnêteté et entre nous africains, ne valait-il pas la peine qu’il laisse le pouvoir et œuvre en tant que sage africain sur les différents projets dont il rêvait pour l’Afrique. Quel que soit la force dont nous avons, avec le poids de l’âge on devient limité et a besoin d’un relai. Ne sous-estimer pas tous ceux qui sont autour de vous ou contre vous dans l’opposition, ils sont capables à leur manière de conduire la destinée du Sénégal.

Adrien Djomo
Adrien Djomo

Je me rappelle encore entre 2004 et 2005 lorsque l’Allemagne faisait fasse à une crise politique et économique, et que le Chancelier sortant M. Gerhard Schroeder fort de son charisme ne voyait pas véritablement qui le remplacerait. Même les allemands n’étaient pas convaincus que Mme Angela Merkel pouvait réussir à conduire l’Allemagne. Elle a fini par arriver au pouvoir et la suite on la connait. Elle a fait oublier le chancelier Gerhard Schroeder et est depuis plusieurs années l’une des femmes les plus influentes de notre planète. Je suis convaincu que le Sénégal pourra voir naitre et jaillir sur son ciel et celui de l’Afrique une nouvelle étoile, si vous le facilitez bien et retirez votre candidature conformément à la constitution qui n’a pas été respecté.

Si vous ne le faites pas, les risques sont grands que le Sénégal s’enlise dans un chao profond comme nous le voyons de plus en plus à cause du mécontentement et de la lassitude de la population qui a besoin d’une transition au pouvoir.

N’oubliez pas que Nelson Mandela est aussi africain comme vous et il a montré au delà de la résistance contre l’apartheid aux dirigeants africains la voie à suivre en se retirant du pouvoir. N’est-il pas aujourd’hui plus respecté dans le continent que s’il était resté au pouvoir ? Plus récemment le Président Thabo Mbeki pour qui j’ai une admiration grandissime a préféré face à la rivalité qui l’opposait avec le Président Jacob Zuma se retirer du pouvoir pour l’intérêt de son pays. Ce sont des exemples et des leçons pour les dirigeants africains qui témoignent qu’il y a une vie meilleure et des rôles à jouer après avoir été au pouvoir et qu’on s’est retiré en étant plein de vie !

Me Abdoulaye Wade, je ne voudrai pas être long dans ce chapelet d’interpellation, mais je tiens à dire qu’il est important de ne pas jeter l’opprobre sur la communauté internationale comme vous l’avez fait en début de votre campagne. Il faut écouter le poids de votre âge que vous contestez régulièrement mais qui est réel, il faut écouter aussi cette frange  de la population de plus en plus nombreuse qui vous interpelle pour céder le pouvoir à la jeunesse et guider leur pas pour que le Sénégal devienne une nation africaine respectée à travers le monde. 85 ans + 5 ans feront 90 ans. Combien de personnes sur la planète atteignent cet âge ? Combien de personnes sur la planète à cet âge mènent la vie politique de premier ordre ? Pensez à l’avenir du Sénégal, pensez à l’avenir de l’Afrique.

Me Abdoulaye, j’espère que mes nuits blanches à vous écrire ce chapelet seront récompensées par une acceptation positive de mon appel qui se joint à ceux de millions d’autres aussi bien Sénégalais, Africains ou sympathisant pour la cause africaine à travers le monde.

Adrien Djomo

www.adriendjomo.com

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE