01/08/2009 16:10:49
Le Président sud africain apprécie les excuses d'un journal britannique
APA-Johannesburg (Afrique du Sud) Le journal britannique, « Le Guardian » a présenté ses excuses pour des affirmations selon lesquelles le Président sud africain Jacob Zuma est un « violeur corrompu » et a accepté de lui verser des « dommages considérables » dont le montant exact ne sera pas rendu public.
APA (Agence de Presse Africaine)
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

M. Zuma a déclaré vendredi qu’il se réjouissait que « Le Guardian » ait présenté ses excuses pour un article en date du 6 mars, qui dit-il, « était une offense personnelle et à l’ANC ».

« Nous avions du agir dans cette affaire car le journal a dépassé les limites », a-t-il soutenu, soulignant qu’il est un farouche partisan de la liberté de la presse.

« C’est un incident extrêmement grave lorsqu’un journal donne l’étiquette d’une personne corrompue ou d’un violeur à un innocent. Je crois fermement à la liberté de la presse et à la liberté d’opinion. Je me suis battu toute ma vie pour ces droits et pour d’autres droits élémentaires et je continuerai à les défendre », a assuré un Zuma heureux.

Le chef d’Etat sud-africain a intenté un procès pour diffamation contre le journal après la publication d’un article de Simon Jenkins intitulé « Habitué à une Afrique du Sud corrompue et chaotique. Mais je ne peux pas faire une croix dessus ».

L’article a qualifié le style de leadership de Zuma de « moralement contaminé ».

L’avocat de Zuma à Londres, a affirmé vendredi que les allégations étaient “des plus graves et totalement fausses ».

« Compte tenu des faits, Le Guardian est dispose à verser des dommages considérables et a présenté publiquement ses excuses à Zuma », a-t-il indiqué.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE