01/03/2012 15:53:19
Côte d'Ivoire : que vaut une sécurité XXL pour Ouattara, face à un danger XXXL ?
Un imposteur fait roi ne survit jamais à la colère d’un peuple digne, même s’il a des milliers de soldats pour protéger son palais !
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Alassane Ouattara

La France ne sait plus quoi faire pour aider l’imposteur qu’elle a installé dans le sang de plus de 3000 jeunes ivoiriens. Alors elle joue la carte du ridicule. Elle sort de ses tripes toutes les dernières recettes de son "art" du mensonge et de l’intox, pour donner l’impression que le Moro Naba est à l’abri de notre Colère de feu.

Elle parle, via le torchon de propagande de la DGSE appelé La Lettre du Continent, de sécurité ultra renforcée pour Ouattara avec des unités spéciales françaises, le GSPR (Groupement de Sécurité Présidentielle), la GR (Garde Républicaine), des mercenaires burkinabés du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), des éléments jordaniens des Forces tactiques d'intervention (Swat) de l’Armée d’occupation onusienne et consorts.

Alors rions un peu. Et répondons à la France.

Un imposteur fait roi ne survit jamais à la colère d’un peuple digne, même s’il a des milliers de soldats pour protéger son palais !

En France, lorsque vous décapitiez des rois jusqu’à la troisième république, ils n’étaient pas des SDF (Sans Domicile Fixe) ou des chiens errants. Ils avaient toutes leurs gardes prétoriennes, des milliers de soldats prêts à mourir, mais ils ont été vaincus, capturés et décapités. Faites l’exercice de me donner leur liste, et votre mémoire se remettra en place.

C’est dire que ni les burkinabés formant le GSPR, la GR et l’Unité d’escorte de l’ONUCI ; ni les soi-disant Forces spéciales françaises, ces légionnaires dont les corps traînaient dans les rues du Plateau, de Cocody et aux abords du Camp d’Agban en avril 2011 ; ni les jordaniens beaucoup plus attachées aux prostituées d’Abidjan qu’à la vie de Dramane Ouattara, ne pourront sauver cet imposteur de notre Colère de feu qui embrasera même l’eau.

Aucune armée au monde ne peut sauver le régime anti-citoyen et ethno-génocidaire de Ouattara. Vous le savez tous ! Alors arrêtez de vous mentir !

Toutes ces unités que vous citez, tous ces mercenaires que vous listez seront traités comme des cibles primaires en moins d’une journée de combat. Parions tout ce que vous voulez. Et donnons-nous rendez-vous devant l’histoire.

Vaillant guerriers et dignes fils de Côte d’Ivoire, retenez ceci !

Ce ne sont pas des cadavres ambulants comme ceux listés par La Lettre du Continent, qui constituent l’essentiel de notre défi révolutionnaire.

Considérés ces mécréants comme des cibles déjà traitées. Il ne reste plus que le jour.

Notre défi, c’est donc, la réconciliation vraie des Ivoiriens après le déluge de feu. Notre défi, c’est la relance de notre Economie sabotée par la France et la coalition de mercenaires de la CEDEAO à forte dominante burkinabée. Notre défi, c’est la réouverture des Universités et la reprise du chemin de l’Ecole par les 3 promotions de bacheliers coupés dans leur élan par la folie meurtrière de l’aventurier voltaïque ingrat et maudit. Etc. etc.

La France sera humiliée et chassée de la Côte d’Ivoire. Les mercenaires de la CEDEAO seront tous traités et aucun d’eux ne retournera d’où il est venu. Quiconque osera se mettre en travers de notre chemin vers la liberté sera traité comme une cible militaire ! Un point. Un trait !

Nous sommes les Bons Bergers. Nous avons la mission de protéger les brebis et liquider tous les loups qui déciment nos troupeaux. Nous avons la bénédiction du Dieu Vivant. Toute armée d’homme est une paille de feu devant notre engagement patriotique citoyen. Soyez en paix ! Vos Dignes fils arrivent !

Que Dieu protège la Côte d’Ivoire !

A Très bientôt.

Hassane Magued

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE