02/03/2012 22:05:52
Côte d'Ivoire: Simone Gbagbo va-t-elle rejoindre son mari à la CPI?
IRIB- Selon son médecin personnel, le Dr Eugène Djédjé, Simone Gbagbo, femme de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, pourrait être transférée à la Cour Pénale Internationale (CPI) aux Pays-Bas. Un mandat d'arrêt international de la CPI contre Simone Gbagbo aurait été secrètement délivré, rapporte le quotidien ivoirien L'Inter. 
IRIB
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

IRIB- Selon son médecin personnel, le Dr Eugène Djédjé, Simone Gbagbo, femme de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, pourrait être transférée à la Cour Pénale Internationale (CPI) aux Pays-Bas. Un mandat d'arrêt international de la CPI contre Simone Gbagbo aurait été secrètement délivré, rapporte le quotidien ivoirien L'Inter. 

Une source diplomatique affirmerait que «des mandats d'arrêt internationaux auraient été servis depuis quelques jours aux autorités ivoiriennes en vue du transfèrement de personnalités à La Haye, parmi lesquelles se trouverait l'ex-Première Dame Simone Ehivet Gbagbo», précise Ivoire Business. 

Il y aurait un certain ralentissement dans la mise en œuvre de ces nouveaux mandats d'arrêt pour cause de prétendus remords de la part du gouvernement ivoirien. 

«Les autorités sont conscientes que le dossier est d'une sensibilité extrême. Il faut donc le gérer avec beaucoup de tact pour ne pas endommager davantage la cohésion nationale et préserver les chances de succès du processus de réconciliation nationale auquel le gouvernement est particulièrement attaché. Mais je précise que sur le dossier, le gouvernement ivoirien ne s'est pas encore prononcé de façon définitive» pouvait-on lire dans le quotidien ivoirien Le Nouveau Réveil du 29 février. 

L'ex-Première Dame est toujours en détention à Odienné, où elle est assignée à résidence depuis plus de 10 mois. Mais du côté de ses avocats, les avis sont partagés, précise l'Inter. 

Selon l'un des conseils juridiques de Simone Gbagbo, présent aux côtés de Laurent Gbagbo à Korhogo les jours ayant précédé son départ à la CPI, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. 

L'un des membres du collectif des avocats nationaux des pro-Gbagbo tenter de rassurer les esprits: 

«Pour l'instant, il n'y a aucun indice aussi bien au niveau de la CPI ni des autorités ivoiriennes qui montrent que Mme Gbagbo est sous le coup d'un transfèrement à La Haye.»

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE