12/03/2012 02:33:23
Un nouveau Dg à la tête du Crédit foncier du Cameroun
Jean-Paul Marie Missi, qui remplace Camille Ekindi, aura comme adjoint Jean Calvin Tchonock, qui fait lui aussi son entrée dans la boîte.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Jean-Paul Marie Missi, qui remplace Camille Ekindi, aura comme adjoint Jean Calvin Tchonock, qui fait lui aussi son entrée dans la boîte.


Les femmes employées du Crédit foncier du Cameroun ont eu à peine 24 heures de répit après les agapes du 8 mars dernier pour apprendre que Camille Ekindi, qu’elles « plébiscitaient » la veille pour son travail, n’allait plus être leur « boss ». C’est que, le lendemain de la 27e Journée internationale de la femme, le président de la République le relevait de ses fonctions. C’est en effet par un décret signé vendredi 9 mars 2012 que Paul Biya a porté de nouveaux responsables à la tête du Crédit foncier du Cameroun. Ainsi Camille Ekindi est remplacé par Jean-Paul Missi. Le nouveau directeur général aura comme adjoint quelqu’un qui vient lui aussi d’ailleurs : Jean Calvin Tchonock, cadre à la Cameroon postal services (Campost).

Le nouveau patron du Crédit foncier du Cameroun n’est pas très connu du grand public dans le pays. Jean-Paul Missi, vient tout droit du ministère du Développement urbain et de l’habitat (Minduh) où il occupait le poste de secrétaire général. Cet originaire de Nitoukou, est le jeune frère de l’ex-député et homme d’affaires Raymond Missi. Selon une information relayée par l’opinion, il serait l’un des ex-poulains de l’ex-secrétaire général de la présidence de la République aujourd’hui en prison, Jean Marie Atangana Mebara. Dans l’attente du remaniement effectué le 9 décembre dernier, il avait été fortement pressenti à un poste ministériel. Mais, en attendant qu’il réalise cette ambition que lui prête la chronique mondaine, il présidera désormais aux destinées de cette entreprise.

Financer le logement

Il aura à ses côtés quelqu’un qui vient également de l’extérieur. Il s’agit de Jean Calvin Tchonock, qui a été désigné par le président de la République comme directeur général adjoint du Crédit foncier du Cameroun. Il était employé depuis quelques années à la Cameroon postal services (Campost) où il était chef du service financier national de l’entreprise jusqu’au moment de sa nomination. C’est donc quelqu’un qui s’y connaît en matière de finances et surtout de financements qui arrive dans cette entreprise vieille de 35 ans.

Le Crédit foncier du Cameroun a en effet été créé le 13 mai 1977 par décret présidentiel pour répondre aux besoins croissants de logements au Cameroun. A cette époque là, le Cameroun connaissait une croissance économique de 7% en moyenne chaque année. Mais, la question du logement devenait de plus en plus cruciale, ce d’autant plus que la croissance démographique s’élevait à un peu plus de 10%. L’entreprise fut ainsi créée pour faciliter l’accès des Camerounais au logement. Mais, après plus de trois dizaines d’années, et même si on ne peut pas imputer au seul Crédit foncier du Cameroun un échec global, la politique de logement a complètement échoué. Le déficit de logement est criard dans les grands centres urbains (environ un million de logements), les financements pour le logement sont rares et pas faciles d’accès, etc.

Les deux nouveaux hommes devront davantage impulser une politique pour que cette entreprise joue pleinement son rôle. A titre unique de rappel, les nouveaux Dg et Dga du Crédit foncier du Cameroun remplacent respectivement Camille Ekindi, limogé et Marie-Rose Dibong (promue le 9 décembre 2011, secrétaire d’Etat du ministère de l’Habitat et du développement urbain).

Alain NOAH AWANA

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE