13/03/2012 01:04:44
Cameroun. Le nouveau Dg de «Gyneco» console Vanessa Tchatchou
La mère de l’enfant volé à l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso a été reçue par le nouveau maître des lieux, quelques heures seulement après son installation.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La mère de l’enfant volé à l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso a été reçue par le nouveau maître des lieux, quelques heures seulement après son installation.

Le Pr. Angwafor III a déjà pris ses fonctions à la tête de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso. Il a été installé hier par le ministre André Mama Fouda de la Santé publique. Sans attendre, le nouveau responsable de cet hôpital s’est attaqué au premier dossier de la pile qu’il doit gérer dans l’urgence. En recevant dans son bureau Vanessa Tchatchou, la mère du bébé volé le 20 août dernier. Selon nos sources, le successeur de Doh Anderson Sama aurait suggéré à Vanessa d’accepter de regagner son domicile.

« Il lui a dit que lorsqu’on est victime d’un accident, on quitte d’abord la route avant de mesurer la gravité des blessures. Par la suite, il lui a promis le soutien du gouvernement de la République pour l’aider à poursuivre ses études et à se loger décemment », rapporte notre source. La même indiscrétion révèle que Vanessa  Tchatchou aurait décliné l’offre, affichant sa détermination à quitter l’hôpital  avec son bébé, quelque soit le temps que cela va mettre.

Mais la démarche du nouveau directeur général est saluée dans plusieurs milieux sociaux. C’est peut-être vrai qu’une telle initiative avait déjà été engagée par les éléments de la direction générale de la recherche extérieure (Dgre), sans succès. Mais la méthode utilisée par cet agrégé de médecine semble être plus paternelle que professionnelle, au regard de la méthode et des mots utilisés pour échanger avec cette jeune mère. L’approche du Pr. Angwafor III indique bien que la gestion de ce cas social est une priorité absolue. Surtout que désormais, tous les regards sont tournés vers l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso. Un moindre faux pas dans la résolution de cette crise pourrait susciter le courroux du chef de l’Etat qui selon une source digne de foi, accorde désormais une attention très soutenue à cette affaire du bébé volé. Vanessa Tchatchou pour sa part, se dit prête à collaborer à tous les niveaux pour la manifestation de la vérité. Mais en attendant que son bébé lui soit remis, elle restera encore à la maternité de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso.

Au moment où nous allions sous presse, des sources dignes de foi ont fait état d’une instruction venue de la présidence de la République demandant au Dg de l’Hgopy de faire sortir Vanessa Tchatchou de cet hôpital par tous les moyens. Des gendarmes seraient donc requis pour jeter la pauvre mère hors de la formation hospitalière. Un peu plus tard, c’est le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele, qui est venu personnellement donner l’ordre à ses collaborateurs d’embarquer Vanessa Tchatchou pour une destination inconnue. Nous y reviendrons.

Joseph Flavien KANKEU

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE