13/03/2012 01:32:47
Côte d'Ivoire. Soro à l'assemblée. Bédié bientôt premier ministre?
Ce n’est une surprise pour personne, il fallait bien s’y attendre. Après avoir récemment rendu sa lettre de démission, le premier ministre Ivoirien Guillaume Soro a été élu lundi à Yamoussoukro, sans surprise et à l`unanimité, nouveau président de l’Assemblée nationale. Une première depuis dix ans en terre d’éburnie.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La session inaugurale du nouveau Parlement ivoirien se tenait ce lundi 12 mars 2012. Seul point à l’ordre du jour : l’élection du président et du vice-président de l’Assemblée nationale.

Ce n’est une surprise pour personne, il fallait bien s’y attendre. Après avoir récemment rendu sa lettre de démission, le premier ministre Ivoirien Guillaume Soro a été élu lundi à Yamoussoukro, sans surprise et à l`unanimité, nouveau président de l’Assemblée nationale. Une première depuis dix ans en terre d’éburnie.

L’homme a siégé à ce poste cinq longues années, dont quatre sous l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo.

A deux mois de son quarantième anniversaire (le 8 mai prochain) ( l’âge requis pour diriger l’Assemblée nationale ) l’ex-chef de l’ancienne rébellion des Forces nouvelles, qui avait tenté de renverser Laurent Gbagbo en 2002 avant d’occuper la moitié nord du pays jusqu’en 2010, a donc été, comme attendu, intronisé aux commandes, lors de l’installation des 253 nouveaux députés, dans la capitale politique, Yamoussoukro.

Alassane Ouattara, Pour réussir à élire le jeune ministre à ce poste accessible uniquement à partir de 40 ans, a dû ruser. Il a, pour parvenir à ces fins, stipulé que ces mêmes conditions qui avaient permis à Bédié de se présenter et ce, bien qu’il ait dépassé l’âge maximum prévu par la Constitution, seraient, de même, appliquées pour Guillaume Soro.

Le nouveau président de l’Assemblée nationale est le deuxième personnage de l’Etat et dauphin constitutionnel.

Il faut souligner que l’ancien rebelle était le seul candidat en lice. Dans les prochains jours, un remaniement ministériel est attendu qui, lui aussi, devrait être sans surprises. Henry Konan Bédié devrait être à son tour désigné au poste de premier ministre. En effet, promesse fut faite par Alassane Ouattara de lui confier ce ministère, lors des dernières élections.

Soulignons tout de même que ce scrutin, remporté à la majorité par le parti du président Alassane Ouattara, a été boycotté comme il se doit par le camp de l’ancien président Laurent Gbagbo.

Soro à l’assemblée nationale, Bédié à la primature, Alassane Ouattara semble enfin être parvenu à honorer les promesses faites durant l’entre deux tours.

La Côte d’ivoire va-t-elle pouvoir enfin respirer ?? Rien n’est moins sûr !!

Par Yann-Yéc’han.

@connectionivoirienne

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE