04/08/2009 16:04:53
Plus de 1,2 milliard CFA de subventions pour la production halieutique
APA-Douala (Cameroun) Le gouvernement camerounais a accordé 1,2 milliard de francs CFA pour permettre aux pêcheurs de développer des micro-projets dans le cadre de l’Appui au développement de la pêche artisanale et maritime (ADPAM).
APA (Agence de Presse Africaine)
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Des subventions accordées au Groupement d’initiatives communes (GIC) par le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, interviennent au terme de la quatrième session du comité de pilotage de la pêche artisanale et maritime.

Il s’agit d’après les promoteurs, d’améliorer la production de la pêche artisanale et maritime qui pourrait passer de 20.000 tonnes par an actuellement à plus de 30.000 tonnes.

Ces fonds proviennent essentiellement des ressources Pays pauvres très endettés (PPTE), suite à l’admission en 2006 du Cameroun à ce mécanisme de financement qui permet à Yaoundé de bénéficier d’une annulation de sa dette extérieure évaluée à plus de 1500 milliards de francs CFA.

« Nous avons réussi à former près de 60 GIC dans le domaine de la pêche et sensibiliser plus de 2000 pêcheurs, à quoi il convient d’ajouter la construction de deux centre de formation pour jeunes pêcheurs à Douala (Littoral) et Limbé (Sud-ouest) », affirme le ministère de la Pêche.

Avec une production annuelle en poissons et produits connexes estimée à 80.000 tonnes par an, le Cameroun n’arrive pas à couvrir les besoins nationaux en la matière.

Le pays dépense chaque année quelque 140 milliards CFA pour l’importation du poisson, indique-t-on au ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE