30/03/2012 06:17:52
Cameroun. Plus de 24.000 jeunes recrues attendent encore leurs salaires
La cérémonie de remise des premiers bulletins de solde et actes de recrutement s’est tenue hier, 29 mars 2012 au ministère de la Fonction publique et de la reforme administrative (Minfopra). Seuls 736 personnes sur 25.000 ont eu le précieux sésame.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La cérémonie de remise des premiers bulletins de solde et actes de recrutement s’est tenue hier, 29 mars 2012 au ministère de la Fonction publique et de la reforme administrative (Minfopra). Seuls 736 personnes sur 25.000 ont eu le précieux sésame.

736 jeunes nouvellement recrutés dans la fonction publique, ont reçu hier, jeudi 29 mars 2012, des mains du ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative (Minfopra), Ange Michel Angouing et du ministre des Finances (Minfi), Alamine Ousmane Mey, leurs bulletins de soldes et leurs actes de recrutement (qui peuvent tenir lieu de contrat de travail, Ndrl). La cérémonie d’une trentaine de minutes qui s’est déroulée au sein du Minfopra, n’a vu la participation que d’une cinquantaine de nouvelles recrues environ, le reste, n’étant probablement pas au courant. Pourtant, Ange Michel Angouing, dans son propos, a précisé que « d’autres présélectionnés seront informés dans les prochains mois par voie de communiqué, par la presse ou sur le site Web du Minfopra. Ils ne doivent donc pas abandonner leurs lieux de services pour suivre leurs dossiers, de quelque manière que ce soit au ministère, car, le salaire est la contrepartie du travail et ils doivent servir les citoyens, et non se servir ».

Les prochains paiements attendus

Ce n’est que la première phase d’une longue série, apprend-on. D’après Yves Alain Njilla Tchagadick, secrétaire du comité technique chargé du recrutement spécial de 25.000 jeunes, répondant à la préoccupation du nombre ridicule de cette première vague, après plus d’une année de préparation de la part du gouvernement : « effectivement nous avons eu le temps de préparer les salaires. Si vous regardez leurs contrats, ils sont prêts. Et puis, il fallait bien commencer par un certain effectif. Les actes de recrutements sont apprêtés. Après qu’ils aient été signés par le Minfopra, il y a la phase d’immatriculation, sur la base de dossiers de prises en charges. Et cette immatriculation n’est enclenchée qu’à partir du moment où, les certificats de prises de services ont été retournés par les ministères auprès desquels les agents ont été affectés. Donc c’est peut être ce qui explique ce décalage là qui est observé. Au fur et à mesure que les prises de services sont reçues, les immatriculations sont effectuées ».

Et de poursuivre : « la programmation c’est tout les mois, lors de la campagne de solde ». Comme pour dire, la fréquence d’immatriculation des dossiers des nouvelles recrues et l’attribution de leurs bulletins de soldes, dépend de la célérité avec laquelle les ministères de tutelles traitent les dossiers de recrutement. Ne sont donc immatriculés que les dossiers déjà parvenue au Minfopra.

La recommandation la plus utile et par ailleurs unique, reste l’attention des nouvelles recrues non encore pris en solde. Le gouvernement conseille de rester scotché aux médias pour être informés de l’évolution de la situation. Mme Luisette julienne Engue’é, enseignante affectée dans le Nyong Ekelle et première récipiendaire de son bulletin de solde, précise à l’attention de ses « collègues » : « pour ceux qui n’ont pas eu cette chance, je suis une preuve pour eux, puisque tout le monde m’a vu avec mon contrat et mon bulletin de solde. A partir de moi, ils peuvent être sûrs, qu’ils parviendront eux aussi à toucher cette réalité du bout des doigts. Jusqu’à hier soir, je n’étais pas au courant. C’est un ami qui me l’apprend à l’occasion d’un coup de fil que je lui passais pour l’informer de mon lieu d’affectation. C’est là qu’il me dit que je dois me rendre de bonheur au Minfopra demain, pour toucher mon premier salaire. J’ai sauté de joie, et je me suis rendue ici à la première heure. Je demande donc aux autres de rester à l’écoute, d’être attentifs aux médias ». Les 736 récipiendaires, viennent de tous les ministères confondus et peuvent, dès les prochains mois, avoir déjà accès à leurs premiers salaires.

Florette MANEDONG

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE