02/04/2012 00:13:17
Mali.Tombouctou tombe dans les mains des rebelles
Les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) ont pris la ville de Tombouctou ce dimanche, après la prise des régions de Kidal et Gao.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Tombouctou

Les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) ont pris la ville de Tombouctou ce dimanche, après la prise des régions de Kidal et Gao.

Il est à noter que l'armée malienne était soutenue par les éléments de la milice arabe de Tombouctou. Selon certaines sources, cette milice aurait ''abandonné'' les combats et d'autres sources évoquent un ''arrangement'' avec le Mnla.

Toujours est-il que les rebelles du Mnla ont atteint leur but en prenant la ville de Tombouctou. Après la prise de la ville de Gao, où était transféré le commandement militaire depuis le début des attaques en mi-janvier, celle de Tombouctou n'était qu'une question d'heures.

En effet, ce dimanche aux environs de 4 heures du matin, les éléments armés du Mnla qui avaient cerné la ville de Tombouctou, se sont emparés de ladite localité.

« La résistance de l'armée malienne va-t-elle durer à Tombouctou ? », telle était l'interrogation que beaucoup de Maliens notamment des tombouctiens (habitants de la ville) se posaient au moment de l'entrée des éléments du Mnla.

« Du moment où la ville de Gao qui abritait le commandement militaire a été prise, il n'y a pas lieu d'espérer pour Tombouctou », ces propos étaient entre autres commentaires des habitants de Tombouctou dont beaucoup avaient vidé les lieux. Les mêmes commentaires de résignation ont été faits par des ressortissants de ladite localité résidant à Bamako et ailleurs.

« Ça y est. Tombouctou est sous contrôle rebelle », a déclaré avec un ton de détresse et de tristesse un fonctionnaire en service à Tombouctou. « Je suis en tenue civile chez une connaissance (un proche). Je ne suis pas un lâche. C'est parce que je ne suis en mesure de me battre comme il faut que je me suis mis en civil », a déclaré un militaire.

Le pire est que ''certaines personnes'' ont profité de l' attaque du Mnla pour piller des boutiques des commerçants de Tombouctou, s'est indigné un habitant de la ville qui a affirmé avoir entendu des tirs d'armements lourds.

Avec l'occupation de la ville Tombouctou, on peut dire que les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad ont atteint tous les objectifs qu'ils se sont assignés. En effet, les objectifs sont '' libérer'' les trois régions du nord/Mali ( Tombouctou, Gao et Kidal) qui constituent selon eux la ' zone'' de l'Azawad.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE