02/04/2012 17:10:21
Mali. Les Salafistes d'Anšar Dine chassent le MNLA de Tombouctou
Les combattants d'Ançar Dine d' Iyad Ag Ghali, auraient pris le contrôle de Tombouctou tombée dimanche dernier entre les mains des rebelles touaregs du MNLA. Cette information a été confirmée par plusieurs sources (administration, notabilités, populations) jointes au téléphone.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Tombouctou

Les combattants d'Ançar Dine d' Iyad Ag Ghali, auraient pris le contrôle de Tombouctou tombée dimanche dernier entre les mains des rebelles touaregs du MNLA. Cette information a été confirmée par plusieurs sources (administration, notabilités, populations) jointes au téléphone.

"Les islamistes sont entrés à Tombouctou ce matin en chassant les combattants du MNLA. Ils ont arraché et brûlé le drapeau du MNLA et hissé celui du Mali sur plusieurs drapeaux. A côté des couleurs nationales, flotte un autre drapeau sur lequel on peut écrire : Allah Akbar (Dieu est Grand)", témoignent plusieurs sources selon lesquelles, les nouveaux maîtres de la ville ont appelé les populations à vaquer normalement à leurs occupations.

Ançar Dine est fréquemment présenté dans la presse comme un sous-marin d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) ou son allié objectif car l' un des cousins d'Iyad Ag Ghali, (Abdelkrim Taleb) dirige l'une des Katibas (sous-branche d' AQMI). Mais, selon de nombreux observateurs, si Iyad Ag Ghali ne cache pas ses intentions de faire appliquer la charia dans les zones sous son contrôle, il est aussi engagé dans un combat qui s'inscrit dans l'histoire de la région et de celle des touaregs avec leurs rivalités.

Iyad Ag Ghali était l'un des acteurs principaux de la rébellion touareg de 1990 où sa rivalité avec Al Hadji Gamou trouve son origine. Ce dernier vient d' ailleurs de faire défection des rangs de l' armée pour rejoindre le MNLA après la chute de Kidal vendredi dernier. A présent, il compte devenir le leader de la tribu des Ifoghas. Toute chose, selon les observateurs, pourrait avoir des répercussions importantes lorsque le Mali retrouvera la paix.

Jusqu' à hier, Iyad Ag Ghali était le maître de Kidal, évacuée par les dernières troupes loyalistes vendredi matin, tandis que les forces d'Ançar Dine, en collaboration avec des unités du MNLA, prenaient les camps militaires et la ville en tenaille. Il tient aussi la région de Tessalit, et le plus gros de la région montagneuse de l'Adrar des Ifoghas. Et si la prise de Tombouctou par ses forces se confirmait, il contrôlerait alors une grande partie du nord-Mali et va alors beaucoup peser dans le retour définitif de la paix dans le septentrion malien.

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE