06/04/2012 03:33:54
CEDEAO : Une opération militaire sur le Mali en préparation à Abidjan
Les chefs d'état-major des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sont en « réunion d'urgence » à Abidjan pour préparer un « plan d'actions opérationnelles » de la force militaire ouest-africaine en vue du rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les chefs d'état-major des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sont en « réunion d'urgence » à Abidjan pour préparer un « plan d'actions opérationnelles » de la force militaire ouest-africaine en vue du rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali.

"Nous devons proposer un plan d'actions opérationnelles réaliste avec le point des besoins pour agir vite et avec efficacité sur le terrain", a déclaré le chef d'état-major de l'armée ivoirienne, le général Soumaïla Bakayoko, à l'ouverture des travaux jeudi.

"Les derniers développements de l'actualité commandent que soit envisagée une réponse telle que voulue par les politiques", a-t-il ajouté. Malgré les appels de la CEDEAO, de l'Union africaine et de l'Onu, la junte militaire qui a renversé le président Amadou Toumani Touré n'a pas renoncé à exercer le pouvoir et les rebelles touaregs ont conquis trois villes importantes du nord coupant littéralement le Mali en deux.

Réunis lundi à Dakar, les chefs d'état ouest africains ont décidé un embargo total sur le Mali tout en demandant "une montée en puissance de la force d'attente de la CEDEAO" forte de 2.000 hommes. Pour le ministre ivoirien chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi, la réunion doit "imaginer les voies et moyens pour aider à sécuriser le retour à la légalité constitutionnelle et stopper la rébellion". "Vous devez proposer un plan d'actions opérationnel de déploiement de la force d'attente de la CEDEAO", a-t-il dit aux participants insistant sur le budget, le calendrier, les moyens logistiques, la taille et le nombre d'éléments par pays.

Les conclusions des travaux seront transmises aux chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO pour décision. Une dizaine de chefs d'état-major, sur 15, a assisté à l'ouverture des travaux auxquels prennent part des militaires français et américains. "Tous les chefs d'état-major ont donné leur accord pour participer à la réunion, ceux qui ne sont pas là sont en route, ils vont prendre les travaux en cours", a-t-on appris auprès des participants.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE