07/04/2012 23:17:09
Un dimanche avec Seydou Badian Kouyaté
Sous l'orage de Bamako avec l'un des derniers remparts de la littérature Africaine. Paroles de sage, ce dimanche 08 Avril 2012 à 14h heure de Montréal
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Il s'agira ce dimanche de revenir sur le drame qui se joue au Mali, plus précisément:

- Reculade de la bande a SANOGO qui a décidée de ceder la place a Dioncounda Traoré
- La CEDEAO pyromane ou pompier?
- Le nord du Mali et les mouvements rebelles (Ançar Dine, AQMI, MNLA)
- Proclamation de l'indépendance de l'AZAWAD
- Déstabilisation programmée de tous les pays situés dans la zone dorsale allant du desert sahelo sahélien      jusqu'au golfe de Guinée

Sans détour, tous les dimanches, 14h-16h (Montréal/New York), 18h-20h(Abidjan/Bamako), 19h-21h(Yaoundé/Libreville) sur notre lien radio. Pour nous écouter vous pouvez aussi composer l'un des numéros suivants: +1 514 228 3826 ou +1 832 280 0705.


Les invités

A- Mohammed Bouhamidi, pholosophe et chroniqueur plantera le décor à travers une analyse géostratégique de la situation.

B- Seydou Badian Kouyaté, officiellement aujourd'hui Seydou Badian Noumboïna est un écrivain et homme politique malien né à Bamako en 1928. Après des études de médecine à l’université de Montpellier en France, il rentre au Mali. Proche du premier président Modibo Keïta, il écrit les paroles de l’hymne national, Pour l'Afrique et pour toi, Mali. Il est nommé ministre de la Coordination économique et financière et du Plan le 17 septembre 19621. Lors du coup d’État de Moussa Traoré en 1968, il est déporté à Kidal puis s’exile à Dakar au Sénégal.

Militant de la première heure de l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain, il en avait été exclu en 1998 pour s’être opposé à une partie de la direction qui prônait la non-reconnaissance des institutions lors des élections contestées.

Écrivain reconnu internationalement, il publie avant l’indépendance du Mali, en 1957, son premier roman intitulé Sous l’orage.Apres il sort le roman les dirigeants face à leurs peuples Deux autres romans seront publiés ensuite, Le Sang des masques en 1976 et Noces sacrées en 1977. En 2009 Seydou Badian Kouyaté change de nom et s'appelle officiellement Seydou Badian Noumboïna, du nom d'un village dans le cercle de Macina.

Bibliographie

1957 : Sous l’orage
1965 : Les Dirigeants africains face à leurs peuples, Grand prix littéraire d'Afrique noire
1976 : Le Sang des masques
1977 : Noces sacrées
2007 : La Saison des pièges, Nouvelles Éditions ivoiriennes et Présence africaine

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE