11/04/2012 02:31:32
Avancées. Le Zimbabwe produira de l'électricité à partir de déchets
Le Zimbabwe établira un partenariat pour générer de l'électricité à partir de ses déchets sur les installations de traitement des déchets de Firle et de Crowborough à Harare, capitale du pays, a indiqué le conseil municipal.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Bulawayo Zimbabwe

Le Zimbabwe établira un partenariat pour générer de l'électricité à partir de ses déchets sur les installations de traitement des déchets de Firle et de Crowborough à Harare, capitale du pays, a indiqué le conseil municipal.

Selon un reportage publié mardi par le comité économique du conseil, il est impératif d'utiliser le gaz de manière plus productive pour générer de l'électricité de manière à éliminer ou à réduire les dangers environnementaux.

"Cette production d'électricité devrait éviter la pollution et réduire la dépendance de ZESA", indique le reportage.

Le conseil a déjà formé la Harare Waste to Energy Company pour diriger ce projet. Quelque 3 millions de dollars au total devraient être nécessaires pour acquérir les générateurs nécessaires pour ce projet, ce qui prendra 18 mois à achever.

Le comité a indiqué que ce projet prévoyait une production de 3, 1 mégawatt d'électricité par jour à la centrale de Firle.

"Les niveaux de production réelle doivent être évalués peu après l'acquisition des métaliseurs. Les chiffres de production indiqués ici sont basés sur des études précédentes", a indiqué le comité.

Par ailleurs, le conseil municipal de Harare négocie également une autre coentreprise avec Infinite Energy Zimbabwe en vue d’extraire du biogaz des décharges de Golden Quarry et de Pomona à quelques kilomètres au nord de la capitale.

Dans un contexte d'irrégularité de l'alimentation électrique, le conseil a décidé de reprendre la centrale thermoélectrique de Harare à ZESA pour l'utiliser pour le traitement des eaux usées et des déchets.

Le biogaz est produit par la fermentation ou "digestion" en anaérobie, de matières organiques tels que fumier, eaux d'égouts, boues et déchets municipaux. Les experts estiment que le méthane contenu dans le biogaz a une capacité de production de chaleur supérieure à celle du charbon, qui est généralement utilisé dans les centrales thermoélectriques.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE