12/04/2012 05:12:43
Cameroun. Non à l'impérialisme de Guiness
Déclaration relative à l’arrogance de la société Guinness SA
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Déclaration relative à l’arrogance de la société Guinness SA

La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination constate que depuis une dizaine de jours, une polémique semble se développer entre la société brassicole Guiness SA, et le Gouvernement camerounais à travers le ministère du commerce. Cette situation qui résulte de la décision unilatérale et intempestive de la société Guinness, de procéder à une augmentation des prix de ses produits, a pris une tournure dangereuse qui interpelle la conscience citoyenne et mérite en conséquence la plus grande attention.

La Commission note spécialement, que le gouvernement camerounais n’a pas donné son aval à la société Guinness pour l’augmentation du prix de ses produits, mais que cette dernière persiste néanmoins dans sa démarche en dépit de moult rappels à l’ordre.

La Commission constate avec amertume et inquiétudes légitimes, que la société Guinness a acheté des espaces publicitaires dans les principaux médias écrits du pays, à l’effet de contrer le gouvernement, de le ridiculiser, de le contredire, de le mettre en position inconfortable dans son propre contexte national, compte non tenu ses pouvoirs discrétionnaires de régulation, de contrôle et de supervision de la politique économique et commerciale.

La Commission proteste vigoureusement contre l’attitude de la société Guinness, laquelle s’apparente à un impérialisme digne des injures contre les républiques bananières. A ce propos, le comportement de la presse est clairement déplorable, même si l’on peut comprendre qu’elles aient soif de publicités payantes. Le Ministère du commerce demeure en effet, l’un des départements gouvernementaux les plus efficaces sinon le plus efficace pour le travail accompli au quotidien depuis quelques années. Ne pas soutenir ses responsables dans ce qui est devenu un défi et un bras de fer ouvert est une impardonnable trahison des intérêts nationaux.

La Commission invite par conséquent, la société Guinness à observer un minimum de tenue protocolaire conforme aux usages élémentaires de respect, dans son approche des relations avec le gouvernement camerounais à travers le ministère du commerce./.

Fait à Yaoundé, le 11 Avril 2012

Le Président de la Comicodi
SHANDA TONME
Médiateur indépendant



Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE