19/04/2012 04:04:00
Côte d'Ivoire. L'avocat de Simone Gbagbo déféré à la Maca
Arrêté et détenu arbitrairement à la DST depuis trois semaines
Le nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Dadjé Rodrigue

Détenu depuis trois semaines sans assistance juridique à la direction de surveillance du territoire (DST) à Cocody, Maitre Dadjé Rodrigue, avocat de la première Dame Simone Ehivet Gbagbo, a été déféré dans la matinée d’hier mardi 17 avril 2012 à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

C’est le juge du 10ème cabinet d’instruction, Koné Mamadou, qui s’occupe des procédures liées à la crise post-électorale qui lui a signifié, dans ses bureaux à la cellule spéciale d’enquête aux Deux-Plateaux Angré où l’avocat a été entendu avant d’être déféré, les chefs d’inculpation. Il est poursuivi pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Arrêté le jeudi 29 mars à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny de Port-Bouët, alors qu’il revenait de Paris, Maitre Dadjé Rodrigue a été conduit à la DST où il était détenu jusqu’à son inculpation, sans avoir bénéficié de l’assistance d’un avocat. Jusqu’à ce jour donc, personne ne pouvait savoir pourquoi il a été arrêté.

«C’est une grossièreté juridique», s’est exclamé un avocat que nous joint hier. «Nous sommes en danger. Lorsqu’on piétine le droit, lorsqu’on piétine les droits humains, lorsqu’on piétine les droits de l’homme, c’est que nous sommes en danger», s’est inquiété pour sa part Maitre Dako Zahui Toussaint. D’ailleurs, pour dénoncer sa détention arbitraire, près d’une centaine d’avocats avait manifesté devant la DST le vendredi 6 avril dernier. «Nous sommes là pour déplorer qu’un citoyen ivoirien soit à la DST sans l’assistance d’un avocat et de surcroit lui-même est avocat. Il est à la DST et n’a jusque-là pas encore accès au soin d’un avocat. Nous le déplorons c’est pourquoi nous sommes venus en délégation nous constituer pour lui. Il ne s’agit pas de le soustraire de la loi ou de la procédure, il s’agit tout simplement de satisfaire et de respecter les règles», avait insisté maitre Abdoul Sarr.

Anderson Diédri

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE