16/05/2012 01:58:57
Algérie. Fraudes : Que les contestataires apportent les preuves (ministre)
Le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a réfuté les accusations lancées, sans preuves, par certains partis politiques contre les fraudes dans le scrutin législatif du 10 mai, ont rapporté mardi les médias locaux.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Daho Ould Kablia

Le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a réfuté les accusations lancées, sans preuves, par certains partis politiques contre les fraudes dans le scrutin législatif du 10 mai, ont rapporté mardi les médias locaux.

"Mettre leur échec sur le compte de la fraude ou des manipulations est tout à fait normal, mais il faut qu’ils en apportent les preuves", a fait savoir le ministre dans une interview publiée mardi par le journal local Liberté.

"La réaction des électeurs, des contrôleurs et des observateurs est un signe qu’au-delà des incidents périphériques reconnus et traités, l’élection s’est déroulée globalement de manière honnête et transparente", a souligné le ministre. Dans leurs déclarations sur le déroulement du scrutin, les quelque 500 observateurs internationaux, dont ceux de l’Union européenne (UE), l’Union africaine (UA), la Ligue arabe (LA) et l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), ont tous jugé que le vote s’est déroulé dans de bonnes conditions en général.

Une controverse autour des résultats électoraux est engagée au lendemain de l’annonce des scores du scrutin, marqués par la victoire du Front de libération nationale (FLN, au pouvoir) ayant remporté 220 sièges sur un total de 462, et le revers des islamistes, dont l’Alliance de l’Algérie verte (AAV), une formation composée de trois partis islamistes, n’a décroché que 48 sièges.

Les islamistes algériens ont dénoncé des fraudes et manipulations des élections, sans qu’ils n’aient montré, jusqu’ici, des preuves concrètes.

Selon le site internet TSA, des partis politiques contestataires de la victoire du FLN devraient tenir une réunion la semaine prochaine pour étudier les actions à entreprendre, dont celle de boycotter la future Assemblée populaire nationale (APN, parlement) issue de ce scrutin.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE