16/05/2012 02:07:44
Avant-scène. Des artistes camerounais favorables au show de P. Square
Le mot d’ordre de mobilisation lancé par le Syndicat camerounais des musiciens (Sycamu), a été levé hier mardi, 14 mai 2012.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

P Square

Le mot d’ordre de mobilisation lancé par le Syndicat camerounais des musiciens (Sycamu), a été levé hier mardi, 14 mai 2012.

On s’en doutait bien. Que des artistes camerounais boudent ces spectacles organisés par la société de téléphonie, Mtn. Mais Roméo Dika, le président du Sycamu, se félicite d’avoir fait bouger les lignes. Hier  mardi 15 mai 2012, il a produit un communiqué dans lequel, il fait savoir que : « Dans l’attente de la rencontre du 25 mai 2012, nous levons momentanément, le mot d’ordre de mobilisation contre toute activité musicale impliquant Mtn ». Les raisons de ce recul sont également contenues dans ce communiqué, « Mtn nous a fait tenir la documentation relative à l’apurement des arriérés dus au titre du Corporate pour les exercices 2009, 2010 et 2011 ».

Mtn aurait également, selon Roméo Dika, accepté, d’ouvrir les négociations pour s’arrimer aux mesures de téléchargements et d’exploitations des œuvres musicales au Cameroun. Cette communication fait suite à une réunion de discussion, présidée par la commission permanente de médiation et de contrôle du ministère des Arts et de la culture, le 13 mai 2012. Suite d’une discussion ouverte depuis janvier 2012 par Mme Ama Tutu Muna, ministre de tutelle. Il était question pour les organisateurs de cette réunion, d’expliquer au Sycamu que « Mtn s’est toujours arrimée aux mesures d’exploitation des œuvres musicales au Cameroun depuis 2000, qu’elle est installée au Cameroun ». Seulement en 2008, quand éclate le différend entre Cmc et Socam, elle se retrouve avec deux factures des deux sociétés de droits d’auteurs sus-citées, pour les mêmes motifs. Forte de cette expérience, elle décide de s’en remettre à la ministre de tutelle, qui a mandaté la Commission permanente de médiation et de contrôle du ministre des Arts et de la culture, pour encaisser désormais le dû des artistes. C’est donc des factures des exercices 2009, 2010 et 2011 présentées au cours de cette réunion de discussion, qui ont décidé le Syndicat camerounais des musiciens à lever son mot d’ordre de mobilisation contre les prestations du groupe P. Square au Cameroun, à l’invitation de Mtn.

En « live »

Le duo nigérian le plus célèbre de l’heure, sera donc effectivement ce week-end à Douala et à Yaoundé. C’est l’un des spectacles les plus attendus par le public jeunes camerounais. Peter et Paul Okoye, qui forment le groupe P. Square, sont invités à se produire au Cameroun les 18 et 20 mai 2012, respectivement à Douala et à Yaoundé. Ils seront accompagnés d’autres stars du terroir notamment Petit Pays et Lady Ponce. L’occasion pour les jeunes qui auront plusieurs jours de répits, du fait des fêtes de l’ascension le 17 mai et de l’Unité nationale le 20 mai, de communier amplement avec les Jumeaux P. Square, qui depuis le début de leur carrière en 2003, amasse des distinctions.

En 2006, seulement, ils ont reçu sept prix. Par deux fois en 2008, ils ont été élus meilleur groupe au Mtv music awards et en 2010 au Kora, meilleur musique africaine. Le groupe nigérian compte aujourd’hui, cinq albums dont, « last Nite » (2003), « get squared » (2005), « game over » (2007), «danger » (2009) et « the invasion » (2011). Des tubes tels que « no one like you », « do me », ou « i love u », passent en boucles à longueur de journées dans les médias, discothèques et rues de nos quartiers. Ce week-end, ces chansons seront plutôt jouées en « live » pour les amoureux du hip-hop.

Adeline TCHOUAKAK

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE