22/05/2012 04:46:28
Alerte. Un complot se prépare en Côte d'Ivoire
Des sources bien informées, aussi bien du coté de la CPI que du palais d'Abidjan, nous renseignent que Mangou et Kassaraté Tiapé devraient  témoigner à charge lors des prochaines comparutions du Président Gbagbo. Un renvoi d'ascenseur à Dramane Ouattara pour les avoir épargné des humiliations et atrocités perpétrées contre les anciens responsables...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les généraux Mangou et Kassaraté Tiapé qui avaient reçu leur avancement des mains du Président Laurent Gbagbo seraient sur le point de faire pire que Judas. En réalité, après avoir trahi la dignité de l’Afrique toute entière, il semblerait que nos deux généraux seraient sur le point de livrer lâchement pour ainsi dire leur mentor.

Des sources bien informées, aussi bien du coté de la CPI que du palais d'Abidjan, nous renseignent que Mangou et Kassaraté Tiapé devraient  témoigner à charge lors des prochaines comparutions du Président Gbagbo. Ils souhaiteraient dans ces conditions dire auprès de la CPI qu'ils avaient refusé de suivre les ordres de Gbagbo qui consistaient à aller violer et tuer des femmes à Abobo. Espérant ainsi se dédouaner de la chaîne de commandement en rejetant  la responsabilité sur les généraux Dogbo Blé et Faussinaux Vagba. D’une certaine façon, c’est un renvoi d'ascenseur à Dramane Ouattara pour les avoir épargné des humiliations et atrocités perpétrées contre les anciens responsables, qui servaient tout simplement leur pays la Côte d'Ivoire. 

Mangou arguerait que, confronté à un chef de l’Etat prêt à tout pour conserver le pouvoir, il avait tenté de fuir mais les menaces des sécurocrates du régime contre ses proches, l’ont contraint à revenir aux commandes.

Pour sa part l’officier de la maréchaussée indiquera lui aussi avoir refusé d’obéir aux injonctions illégales du président Gbagbo. À savoir, pilonner  la commune d’Abobo avec des obus de mortiers, au besoin de viser les habitations civiles. D'après nos sources, plusieurs officiers auraient aussi été préparées à corroborrer cette version des deux généraux

En outre, le procureur Ocampo se démènerait  activement par un astucieux chantage à convaincre les généraux Dogbo Blé et Vagba à témoigner contre leur chef. Ocampo leur promettrait d’éviter sa juridiction et leur assurerait qu’il pèserait de tout son poids leur éviter une peine lourde.

Notons que nos fameux généraux (Mangou et Kassaraté) n'ont pas du tout assimilé les rudiments de la stratégie de défense militaire à savoir le mot de Cambronne: ''La garde meurt et ne se rend pas''. Philippe Mangou alors chef d'état major des FDS avait déserté son  poste pendant que les hélicoptères francais pilonnaient la résidence du Président Gbagbo en avril 2011. Dans le même sens, la gendarmerie sous les ordres de Kassaraté Tiapé était restée quasi invisible durant ces meurtriers assauts de l'armée de Sarkozy, pendant que les rebelles massacraient plusieurs centaines de personnes dans la région de l'ouest. Le second a été nommé il y a quelques jours ambassadeur au Sénégal, le premier vraisemblablement ambassadeur au Gabon. Belle récompense !!!!!

La rédaction

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE