23/05/2012 02:10:28
Côte d'Ivoire. Un dozo abat une femme enceinte
Les habitants du quartier Dioulabougou de Ouragahio sont encore sous le choc, après le décès d’une femme enceinte, atteinte mortellement par une balle.
Le nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Dozo

Les habitants du quartier Dioulabougou de Ouragahio sont encore sous le choc, après le décès d’une femme enceinte, atteinte mortellement par une balle. Selon les témoignages recueillis, tout est parti d’une altercation entre un dozo et un ex-élément des Frci. Le samedi dernier, un ex-élément des Frci à vélo, heurte violemment un enfant et ne prend pas la peine de s’arrêter.

Un dozo qui était dans les environs et qui a suivi l’accident, l’interpelle. S’en suit alors des éclats de voix entre les deux «frères d’armes». D’autres dozos s’invitent à la discussion déjà houleuse et tentent de conduire l’indélicat vélocycliste à leur base. Ce dernier oppose une fin de non recevoir et s’échappe même d’entre les mains de ces «gens d’armes». Un dozo qui voulait certainement intimider le jeune homme, dégaine sa kalach et tire en direction du jeune sans l’atteindre.

Malheureusement, sa balle atteindra mortellement une femme malinké de surcroit enceinte qui s’affairait dans sa cuisine. Elle est conduite à l’hôpital, mais succombera quelques heures plus tard, le dimanche, de sa grave blessure.

Elle a été inhumée hier matin.

Son époux et sa famille sont encore sous le choc et s’expliquent difficilement cette tragédie. Selon nos sources, ces éléments  dozo responsables de cette mort tragique d’une innocente, n’ont jusque-là pas encore été interpellés. C’est à ce genre de situations dramatiques qu’on a affaire quand des individus se promènent et font usage d’armes de guerre sans que cela n’émeuve les autorités actuelles. Hier après-midi, les populations qui n’ont pu contenir leur colère se sont révoltées contre les dozos.

Frank Toti

Duekoué : deux personnes tuées par des hommes en armes

Presque tous les jours, des personnes sont assassinées chez elles ou pour les plus chanceuses agressées et dépouillées. Dans la nuit du dimanche à lundi, une attaque a
fait deux morts et deux blessés graves dans le village de Dahoua, situé dans la commune de Duekoué. Des hommes lourdement armés ont attaqué le domicile d’un commerçant. Faisant deux morts et deux blessés graves. Les deux personnes tuées sont Ousmane Sawadogo et Issiaka Ouedraogo. Quant aux blessés, il s’agit de Bah Ousmane et Souleymane Sawadogo.

Les bandits, après avoir neutralisé tout le monde, ont vidé la boutique des infortunés.
Et avant de se retirer, ils ont tiré à bout portant sur trois personnes, selon les témoignages recueillis Fort heureusement, la gendarmerie a pu mettre la main sur un des présumés agresseurs. Un ressortissant burkinabè chez qui a été découvert un véritable arsenal de guerre. Notamment deux kalachnikovs, un fusil à canon scié, un autre fusil calibre 12 et un revolver. Il continue d’être interrogé par la gendarmerie.




Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE