31/05/2012 03:25:34
Gatilov: « la Russie mettra son veto sur toute résolution d'intervention militaire en Syrie »
La Russie est totalement décidé à ne pas laisser passer une initiative d’intervention militaire en Syrie émanant du Conseil de sécurité de l’ONU.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Gennady Gatilov

La Russie est totalement décidé à ne pas laisser passer une initiative d’intervention militaire en Syrie émanant du Conseil de sécurité de l’ONU.

“Nous avons toujours dit que nous sommes contre toute interférence dans le conflit syrien parce que cela ne ferait qu’empirer la situation et amènerait des conséquences imprévisibles pour la Syrie et toute la région” a dit à l’agence russe interfax le secrétaire d’état aux affaires étrangères Gennady Gatilov.

Il a aussi dit que la Russie s’oppose à la convention d’une nouvelle réunion du conseil de sécurité sur la Syrie dans un futur proche.

La déclaration du président du conseil de sécurité concernant les évènements tragiques de Houla “est un signal suffisamment fort pour les parties syriennes et est une réaction suffisante du conseil de sécurité de l’ONU” a dit le diplomate a l’agence interfax. Toutes nouvelles mesures qui affecteraient la situation “seraient prématurées pour le conseil” a t’il insisté.

La Chine s’est rangée aux côtés de la Russie concernant le conflit syrien. Mercredi, le porte-parale du ministère chinois des affaires étrangères Liu Weimin a confirmé la position officielle de Pékin comme étant contre toute sorte d’intervention militaire dans les affaires internes de la Syrie.

Le diplomate russe a commenté sur la déclaration du président François Hollande sur une possible d’intervention militaire étrangère en Syrie.

Plus tôt, le président français n’avait pas exclu une intervention militaire en Syrie en disant : “Une interférence militaire n’est pas hors de question, mais seulement avec le respect des normes du droit international, ce qui veut dire une décision du conseil de sécurité de l’ONU.”

Au même moment, le président français notait “qu’une autre solution serait préférable” Il a appelé pour plus de sanctions à imposer au gouvernement syrien. L’unification de l’opposition syriene est aussi un autre sujet qu’il aborda, La position française a aussi été soutenue par la Belgique et l’Australie.

Article original en anglais: http://rt.com/politics/russia-veto-initiative-foreign-560/

Traduction : Résistance 71

@mondialisation.ca

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE