31/05/2012 03:35:51
Lutte contre le sida. Un malade guéri donne espoir aux chercheurs
Timothy Brown est à l'heure actuelle un cas considéré comme unique. Il est le seul malade du Sida à avoir guéri en 2007 à Berlin grâce à une greffe de cellules souches.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Timothy Brown

Timothy Brown est à l'heure actuelle un cas considéré comme unique. Il est le seul malade du Sida à avoir guéri en 2007 à Berlin grâce à une greffe de cellules souches.

De nationalité américaine, celui qui est présenté comme "le patient de Berlin" avait été déclaré séropositif en 1995. Sept ans plus tard, on lui diagnostiquait une leucémie. Pourtant, Timothy Brown s'est présenté mercredi dernier au 17e International symposium Hiv & emerging infectious diseases (Isheid) qui a réuni près d'un millier de participants dont plus de 600 médecins virologues. Ce patient est actuellement guéri du Sida ceci après avoir reçu une greffe de cellules souches en 2007 à Berlin en Allemagne. Après avoir narré à l’assistance sa vie faite de tribulations et d'espérance jusqu'à son rétablissement il y a 5 ans, l'homme a reçu un standing ovation de la salle. Cité par l'Agence France presse, il a néanmoins affirmé que "mon rêve n'est pas d'être le premier homme qui vous dise je suis guéri mais de dire nous sommes guéris". Hématologue à l'hôpital universitaire de la Charité de Berlin Gero Hütter, le médecin qui a pris en charge ce miraculé de la science, a expliqué comment il avait mis en œuvre son traitement.

"L'idée de traiter les patients atteints du Vih avec une thérapie cellulaire est apparue dans les années 80, mais elle "ne marchait pas", a relaté le médecin allemand. Avec Timothy Brown, le docteur a ainsi envisagé de chercher dans les donneurs de moelle quelqu'un qui soit porteur d'une mutation génétique propre à 1% de la population blanche. Cette mutation touche la "serrure" qui permet au virus d'infecter les lymphocytes Cd4 immunisant ainsi les porteurs contre le Vih. Après avoir reçu deux greffes de moelle osseuse, qui viennent à bout de son cancer, et fait inattendu, le Vih-Sida a aussi totalement disparu de son corps. En effet, comme annoncé lors du Symposium de Marseille, "au bout de 600 jours, la charge virale du Vih est devenue indétectable", et le "taux d’anticorps [de Thimothy Brown] a baissé à un point tel que le virus semble avoir complètement disparu. Disparition confirmée ensuite par diverses biopsies."

Si le cas de Thimothy Brown est porteur de beaucoup d’espoir en termes de recherche d’un traitement efficace contre le Sida, il n’y aurait pas assez de donneurs pour traiter les 34 millions de personnes affectées par le Vih-Sida actuellement. Toutefois, l’espoir demeure.

Etame Kouoh

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE