03/06/2012 06:16:22
Humeur. Alerte sur la « probité » de Kofi Annan
Pour ce qu’il a fait de l’ONU et ce qu’il a fait en Irak, Koffi Annan n’est pas en état de présenter la moindre garantie d’honnêteté. Il l’a prouvé hier dans la plénitude de la mauvaise foi...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Kofi Annan

La Chine et la Russie vont redécouvrir, dans la question syrienne, quelques facettes libyennes des grands pays de l’OTAN et de leurs supplétifs arabes. Pour des raisons presque évidentes, ces deux grandes puissances lâchées en partie par les autres pays des BRICS lors de leur rejet de la résolution française, ont cru bon d’avaliser une déclaration appelant toutes les parties à cesser le feu et à dialoguer pour une sortie de crise.

Pékin et Moscou, échaudées par le précédent libyen, ont cru verrouiller les pulsions euro-états-uniennes en rajoutant la notion de bonne foi. Chacun peut se souvenir, en effet, avec quelle mauvaise foi ces mêmes puissances et l’OTAN ont interprété la résolution de la « no fly zone ».

On pouvait comprendre, à la limite, que la Russie et la Chine acceptent la nomination de Koffi Annan qui fait le plus gros travail de destruction du droit international sur lequel reposait l’ONU. Pour rappel, c’est Koffi Annan, sous impulsion américaine, qui a développé la tendance de l’ONU à s’exprimer et à agir en tant qu’organisation en soi, sans consultation et sans mandat des Etats membres. C’est lui qui a réussi ce tour de force de faire du secrétariat général de  l’ONU un nouveau membre de l’ONU, habilité à parler selon les convictions individuelles du Secrétaire général, tout en faisant passer pour  point de vue de l’ONU cet avis individuel toujours plus euro-états-uniennes que les positions Etats-Unis elles-mêmes.

C’est pourquoi  Ban Ki moon parle aujourd’hui en homme de guerre, à contrario du point de vue d’Etats membres parmi les plus influent de l’ONU, renforçant l’idée que même rejetée par veto, son opinion atlantiste est  celle de la communauté internationale.  La Russie, la Chine, l’Inde, le Brésil ne font-ils pas partie de la communauté internationale ?

C’est ce même Koffi Annan qui a acclimaté cette notion de communauté internationale.  La communauté internationale en droit, c’est l’ONU que les pays du monde entier ont construite pour y discuter les problèmes. Il ne peut pas exister une communauté internationale en dehors de l’ONU ou alors elle se place au-dessus de ce droit international.  Et dans cette notion obscure, Koffi Annan a fait inclure les ONG. C’est qui, concrètement, les ONG ?

Et pourquoi une organisation créée par des quidams  qui se légitiment par la seule notoriété médiatique que leur procure leur proximité avec les gouvernements occidentaux qui ont planifié leurs naissances et financent leurs activités ? Grâce à Koffi Annan, nous retrouvons sur un pied d’égalité des Etats légaux représentant des peuples  selon les normes du droit et des ONG auto-validées.

Pour ce qu’il a fait de l’ONU et ce qu’il a fait en Irak, Koffi Annan n’est pas en état de présenter la moindre garantie d’honnêteté. Il l’a prouvé hier dans la plénitude de la mauvaise foi : en appui à Juppé et Clinton qui accusent Assad de ne pas appliquer le plan Annan en cessant unilatéralement le feu, Annan enfonce le clou : Assad doit cesser immédiatement le feu. Les autres peuvent continuer à tirer puisqu’ils sont des civils « certifiés » par « l’armée syrienne libre». La « bonne foi» pour Annan et Juppé c’est de se laisser flinguer pour faire preuve de sa «bonne foi», les morts n’étant plus capables que de cette dernière conduite. 

La conférence des «Amis de la Syrie» peut commencer, le procès d’Assad est déjà bouclé. Et nous saurons combien l’absence des émirs à Bagdad leur permettra en Turquie de constater l’échec d’Annan et de relancer avec l’appui des Euro-Américains la guerre des « contras » avec armes et finances en crédits ouverts. En toute «mauvaise foi» assumée au grand dam de Lavrov qui vient de s’indigner des déclarations françaises et de faire l’épreuve de politiques sans foi ni loi. 

Mohamed Bouhamidi  

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE