04/06/2012 03:50:21
Syrie. La vérité qui se cache derrière la manipulation de la BBC (Vidéo)
La BBC, radio d’état britannique, a été fortement critiquée pour avoir faussement utilisé une photo d’enfants irakiens morts dans le but de vendre une nouvelle invasion de l’OTAN, cette fois en Syrie.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Manipulation BBC

La BBC, radio d’état britannique, a été fortement critiquée pour avoir faussement utilisé une photo d’enfants irakiens morts dans le but de vendre une nouvelle invasion de l’OTAN, cette fois en Syrie.

En mai 2012, la BBC a publié une photo montrant plusieurs rangées d’enfants irakiens morts pour illustrer un récent massacre dans la ville syrienne de Houla.

En réponse aux critiques qui l’accusaient d’essayer de vendre une attaque de l’OTAN en Syrie, le porte parole de la BBC a déclaré qu’on ne pouvait pas leur reprocher de ne pas avoir vérifié l’authenticité de l’image car la publication de la photo avait été accompagnée "d’une claire mise en garde".

"Nous l’avons montrée avec la mention qu’elle n’avait pas pu être authentifiée indépendamment" a déclaré le porte parole.

"Quelqu’un utilise mes photos pour apporter des preuves au massacre et faire de la propagande contre le gouvernement syrien" a dit le photographe de Getty Images, Marco Di Lauro, dont la photo a été utilisée par la BBC.

Des médias indépendants accusent la radio britannique d’être devenue "un actif relais de propagande pour le compte de ’militants’ anonymes douteux", selon l’expression de prisonplanet.com, le site du journaliste américain Alex Jones.

En février dernier, le journal anglais, The Independent a aussi annoncé que "les forces de sécurité du président Assad ont tué sans distinction des douzaines de bébés à Homs".

Mais il s’est avéré à l’examen que la source de l’information était une organisation basée à Londres qui s’était autoproclamée "Observatoire syrien des droits humains."

Prisonplanet.com a accusé la radio britannique d’essayer "de vendre une attaque de l’OTAN en Syrie" et les analystes disent que la déclaration "cela n’a pas été authentifié indépendamment" est devenue l’estampille de la couverture médiatique des évènements de Syrie.


Traduction : Dominique Muselet pour Le grand soir

Publication originale: http://www.informationclearinghouse.info/article31444.htm

mondialisation.ca

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE