08/06/2012 16:55:43
Cameroun. La menace islamiste s'invite dans l'opération épervier
Des affiches collées à divers points stratégiques de la ville de Garoua et signées Boko Haram demanderaient la libération immédiate de Marafa Hamidou Yaya sous peine de représailles. 
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Depuis son arrestation le 16 avril dernier, Marafa Hamidou Yaya occupe les devants de la scène à travers une forte activité épistolaire. Pendant qu'on s'attend à la publication d’une nième lettre, voici plutôt une menace terroriste - et pas des moindres - qui se signale à Garoua, bastion de ce cacique du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais). 

D’après des informations relayées par Radio Équinoxe émettant en FM a Douala au Cameroun, des affiches collées à divers points stratégiques de la ville de Garoua et signées Boko Haram demanderaient la libération immédiate du désormais célèbre prisonnier sous peine de représailles. 

On se demande quel lien peut entretenir un ancien ministre de cette stature avec ce groupe célèbre qui donne des insomnies au pouvoir fédéral du voisin nigérian. Pour une certaine opinion, même s’il ne faut pas négliger la menace, celle-ci serait l’œuvre non pas des islamistes eux-mêmes, mais plutôt des affidés de l’ancien ministre d’État devenu depuis son arrestation une véritable curiosité.

Nous y reviendrons 

Ibii Otto

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE