18/06/2012 01:47:42
Affaire Marafa. Des étudiants adressent une motion de soutien ŕ Marafa
Les signataires dénoncent son incarcération « illégale », « l’instrumentalisation » de la Justice camerounaise… En même temps qu’ils promettent d’extirper leur « président » des geôles du secrétariat d’Etat à la défense (Sed). Chaud devant...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Marafa Hamidou Yaya

Les signataires dénoncent son incarcération « illégale », « l’instrumentalisation » de la Justice camerounaise… En même temps qu’ils promettent d’extirper leur « président » des geôles du secrétariat d’Etat à la défense (Sed).

Le brûlot manifestement servi au chef de l’Etat est relayé sur la toile par nombre de sites Internet. Il s’agit d’une motion de soutien à Marafa, rendue publique le 15 juin 2012 à la faveur d’une réunion tenue deux jours plutôt dans les locaux de l’Université de Ngaoundéré (Sic). Leurs signataires Dewa Hamadama, Djonkreo Maskota et Nassourou Iyawa, se réclament de la « jeunesse engagée » du Grand Nord. « Nous, jeunes de trois régions septentrionales du Cameroun de l’intérieur et l’extérieur, sans distinction d’ethnie, de religion, de toute appartenance politique ». Ils dénoncent ouvertement la détention préventive de Marafa Hamidou Yaya « pour des règlements de compte politiques en instrumentalisant notre justice ». La correspondance parsemée de coquilles par endroit (fautes d’orthographe et de grammaire entre les lignes) donne l’impression d’avoir été rédigée sous pression. Empressement, indélicatesse ou amateurisme estudiantin? Toutes choses qui n’édulcorent cependant en rien la hargne des initiateurs du pamphlet adressé au régime de Yaoundé. Paul Biya y est suffisamment accusé d’être l’instigateur de toutes les « calamités » du Cameroun. Les auteurs de la motion en question citent allègrement, entre autres, la corruption, la pauvreté, l’endettement… 

Au demeurant, la « jeunesse engagée » dit soutenir l’ensemble des lettres de Marafa, relativement perçue par elle comme une profession de foi visant à « éclairer l’opinion publique nationale en particulier et internationale sur la gestion mafieuse de notre bien public depuis bientôt 30 ans ». Aussi s’engagent-ils du reste à prouver son « innocence devant les juridictions compétentes dans cette scabreuse (sic) affaire des détournements des derniers publics (Albatros) pour l’achat de l’avion présidentiel initier et instruit par le Président Paul Biya ». Et que dire de ces passages qui parlent d’eux-mêmes ? : « Nous (…) promettons de vous libérer dans ce caserne militaire ou, vous vous retrouvé (sic), illégalement, injustement et vous soutenons dans tous vos actions » ; « Prions notre seigneur Dieu, de vous accorder santé et longévité afin de bâtir ensemble, une société de paix et de confiance pour un Cameroun meilleur »

Approchés par votre journal sur cette motion à problème pour les responsables de l’Université de Ngaoundéré (Un), un étudiant proche du délégué général des étudiants confie sous cape, « j’en ai entendu parler puisque tout le monde en parle ici (Dang, Ndlr). Nous pensons que ça peut être l’œuvre de quelques activistes malintentionnés. Nous allons mettre tout nos moyens de renseignement en œuvre pour les démasquer. Cela est inacceptable ».

Pour sa part, le Secrétaire général (Sg) de l’Un se félicite de ce qu’un climat de paix règne sur l’ensemble du campus universitaire de Dang. « Le campus universitaire de Ngaoundéré est calme, serein. Les étudiants vaquent  normalement à leurs occupations   », assure Pr André Tientcheu Njiako. Pour mémoire, une marche organisée l’an dernier en faveur de Paul Biya sur le campus universitaire de Ngaoundéré n’avait pas drainé grand monde. Seulement une trentaine d’étudiants avaient répondu présents. Un an plutôt (2009/2010), le même appel à manifester avait carrément fait chou blanc. Ce qui n’avait pas découragé le délégué général des étudiants à l’époque, Mazi Sanda, aidé en cela par le recteur Paul Henri Amvam Zollo et le Sg André Tientcheu Njiako, à mouiller le maillot. C’est ainsi que lors de la présidentielle de 2011, le candidat du Rdpc s’est arrogé le plus grand nombre de suffrages valablement exprimés.

Salomon KANKILI

Pr André Tientcheu Njiako. « Cette motion n’est pas l’apanage d’étudiants »

Le Sg de l’Université de Ngaoundéré condamne la motion de soutien adressée à Marafa Hamidou Yaya. Non sans jeter un regard personnel sur les « agitations » politiques en cours au plan national.

Une motion de soutien adressée à Marafa, et qui aurait fait l’objet d’une réunion à l’Université de Ngaoundéré circule actuellement sur le net. Le responsable de l’Un que vous êtes est-il au courant de ce document en question ?

Merci beaucoup. Je voudrais une fois de plus remercier les journalistes basés à Ngaoundéré pour l’attention qu’ils portent à tout ce qu’il se passe à l’Un. Je voudrais d’emblée en ma qualité de Sg de l’Un, dire que le campus universitaire de Ngaoundéré est calme, serein. Les étudiants vaquent  normalement à leurs occupations, les examens du 2nd semestre avancé ont commencé et se poursuivent normalement, il n’y a donc l’ombre d’aucune agitation à l’heure actuelle à l’Un.

S’agissant de la question précise que vous me posez(…) il n’est pas exclu qu’un individu s’enferme dans sa chambre à Maroua, Garoua ou Guidiguis, rédige une motion, balance sur le net et mette des noms. Et j’ai la ferme conviction que le document auquel vous faites allusion relève de ce genre de stratégie. Les noms qui figurent sur ce tract, je vais devoir vérifier, mais d’ores et déjà, je puis vous dire qu’il ne s’agit pas des étudiants. Même si toutefois ces noms peuvent être rattachés à des individus physiques bien précis, je puis vous dire qu’il ne s’agit pas du tout des étudiants.

L’existence tout de même de cette motion ne suscite-elle pas en vous un sentiment de prudence ? Quelles mesures vont être mises en route par les responsables administratifs de l’Un ?

Je vous ai dis tout à l’heure que j’étais Sg de l’Un, je m’occupe de l’administration et du patrimoine en général. C’est pour vous dire que pour m’occuper de ce patrimoine je dois pouvoir avoir des personnes qui m’informent régulièrement de ce qui se passe.

Je dois pouvoir vous dire que si cet évènement se passait, nos informateurs m’en auraient informé. Croyez-moi, ils m’informent sur beaucoup de choses. Sur l’affaire Marafa, au fond, si vous voulez on peut en parler. J’ai ma petite idée, je sais comment ça se passe : vous avez vu que les signataires disent « représentant telle région », « représentant telle région » (Cf motion ci-dessous, Ndlr). Aucune association, rien n’est précisé.

Je dois vous dire que cette affaire dans l’ensemble, et je le dis très sincèrement, en fait l’ancien ministre Marafa représentait pour certain le symbole qui devait faire en sorte que le pouvoir revienne dans la Région du Nord. Quand ce symbole s’écroule, il y a de fortes chances que des gens s’affolent. Et ce tract fait parti de cet affolement (...) je dois dire que le Cameroun est un pays démocratique. La voie la plus sûre pour atteindre le sommet du pouvoir c’est les élections(…)

---

L’intégralité du document. Motion de soutien adressée à son excellence Marafa Hamidou Yaya,

Pour son incarcération illégale et injustement pour des règlements de comptes politiques en instrumentalisant notre justice...

Nous, jeunes de trois Régions septentrionales du Cameroun de l’intérieur et extérieur, sans distinction d’ethnie, de religion, de toute appartenance politique, réunis ce jour, le 13 juin 2012 dans les locaux de Université de Ngaoundere, adressons à Son Excellence Marafa Hamidou Yaya, Ex Conseiller Spécial du Président de la République, Ex Secrétaire Général de la Présidence de la République, Ex Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, en détention préventive dans les locaux de Sed à Yaoundé, la motion de soutien ci-après :

Marafa Hamidou Yaya- Considérant l’instrumentalisation de la justice Camerounaise par le Président Paul Biya pour des règlements de comptes politiques ;

- Considérant la décision du Président Paul Biya de mettre le Pays K-O avant sa mort programmée en éliminant ces prétendants successeurs à notre magistrature suprême ;

- Considérant la pertinence et la mauvaise foi de la gestion de nos fonds Publics par le Président Biya ;

- Considérant une ferme engagement du Président Paul Biya à transformer notre Pays, la République unie et fort du Cameroun de S.E Ahmadou Ahidjo à la République du Cameroun corrompue, pauvre et très endettés ;

- Considérant les grandes réalisations du Président Paul Biya qu’il nourrit pour le Cameroun en faveur des criminels, pilleurs des caisses de l’Etat et des antipatriotes;

- Considérant toutes les promesses faites aux peuples par le Président Paul Biya en octobre 2011 de calamités pour se maintenir au pouvoir;

- Considérant les soucis de Paul Biya de maintenir la paix, l’unité nationale et la stabilité pour son humilité personnelle ;

- Faisant du Cameroun 1er Pays le plus corrompu au monde ;

- Faisant du Cameroun un pays ou les institutions judiciaires sont corrompues est de nuls effets;

- Visant à faire du Cameroun un pays émergeant à l’horizon 2035 pour maintenir son clan, préparer et conduire sa progéniture à notre magistrature suprême;
Votre Excellence Marafa Hamidou Yaya,

Nous,

- Soutenons sans réserve votre demande de récusation du juge d’instruction, Pascal Magnaguemabe, laquelle demande restée sans
suite ;

- Soutenons sans réserve vos lettres ouvertes pour éclairer l’opinion publique Nationale en particulier et internationale sur la gestion mafieuse de notre bien Public depuis bientôt 30 ans ;

- Soutenons sans réserve votre version des faits pour ce qui vous est reproché, relative à l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel Bbj II, et concernant ces acteurs et leur rôles ;

- Soutenons sans réserve votre projet de société, mettant en avant les exigences de paix et de justice permettant de bâtir une société de confiance ;

- Promettons de prouver votre innocence devant les juridictions compétentes dans ce scabreuse affaire des détournements des derniers publics (Albatros) pour l’achat de l’avion présidentiel initier et instruit par le Président Paul Biya ;

- Promettons de vous libérer dans ce caserne militaire ou, vous vous retrouvé, illégalement, injustement et vous soutenons dans tous vos actions;

- Promettons de combattre à vos côté les ennemis et antipatriotes de notre nation, qui, tapis sous l’ombre commettent des crimes humaines et financières injustement, instrumentalisent notre justice pour régler des comptes politiques et ternissent l’image de notre cher et beau Pays au regard du monde;

- Condamnons fermement les magistrats et juges qui sont au service de notre Nation pour leur prise de position et des conditions illégales de détention;

- Prions notre seigneur Dieu, de vous accorder santé et longévité afin de bâtir ensemble, une société de Paix et de Confiance pour un Cameroun meilleur;

Excellence Monsieur le Président de la République du Cameroun, Marafa Hamidou Yaya. Ça sonne vrai, réel, possible, et même souhaitable par la majorité de nos compatriotes pour un Cameroun intègre, prospère, démocratique et plus fort.

Fait a l'Université de, le 13 Juin 2012
Les Signataires
La jeuneusse engagée
DEWA Hamadama, President Régional Nord
Djonkreo Maskota, Président Régional Extreme-Nord
Nassourou IYAWA, Président Régional Adamaoua

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE