29/06/2012 05:27:58
Après la plainte de Michel Gbagbo. Soro fuit la France
L’ex-chef de la rébellion et ex-premier ministre d’Alassane Ouattara, Guillaume Kigbafory Soro, a quitté sans bruits la France au lendemain de la plainte déposée contre lui par Me Habiba Touré, avocat de Michel Gbagbo, alors qu’il y séjournait depuis le début du mois de juin.
Le nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Guillaume Kigbafory Soro

L’ex-chef de la rébellion et ex-premier ministre d’Alassane Ouattara, Guillaume Kigbafory Soro, a quitté sans bruits la France au lendemain de la plainte déposée contre lui par Me Habiba Touré, avocat de Michel Gbagbo, alors qu’il y séjournait depuis le début du mois de juin.

Guillaume Soro avait établi ses «quartiers» à Paris depuis le 7 juin dernier, pour, dit-il, repositionner l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Il y passait du bon temps – en donnant souvent la couleur du temps à Paris - jusqu’à ce que lundi dernier, le conseil de Michel Gbagbo, Me Habiba Touré, réintroduise une plainte, cette fois avec constitution de partie civile, contre Guillaume Soro et ses 10 ex- Com’zones. Pour «enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants». «Nous attendons de cette plainte qu`elle aboutisse à la désignation d`un juge d`instruction qui pourra mener tous les actes nécessaires visant à ce que les auteurs des faits dénoncés soient traduits devant les tribunaux», avait expliqué l’avocat de Michel Gbagbo après le dépôt de la plainte.

Curieusement, au moment où la plainte était déposée, l’ex-premier ministre, Guillaume Soro, faisait ses valises pour Singapour, où il séjourne depuis quelques 72 heures. Lien de cause à effet ou simple coïncidence ? Mystère et boule de gomme. Mais c’est depuis Singapour que l’actuel président du parlement ivoirien, répondra, sur son blog officiel, à l’affaire de la plainte portée contre lui et ses ex- Com’zones, qualifiant cela de «grosse blague d’Alain Toussaint et Habiba Touré ».

«Alain Toussaint, recherché en Côte d’Ivoire, pour nécessité d’enquête sur l’assassinat du président Robert Guéi, veut à l’évidence se créer une visibilité en profitant de l’emprisonnement de Michel Gbagbo et du séjour du PAN Guillaume Kigbafori Soro en France. Hormis cela, comment l’avocate de Laurent Gbagbo et de son fils, Me Habiba Touré, peut-elle légitimement présenter Michel Gbagbo comme un citoyen français kidnappé en Côte d’Ivoire? Michel Gbagbo est un ivoirien, né le 24 septembre 1969, d’un père ivoirien et d’une mère ivoirienne », contre-attaque Soro sur son blog. Pour le président de l’Assemblée nationale, les juges Ivoiriens ont inculpé Michel Koudou Gbagbo parce qu’ils sont persuadés, sur la base des éléments qu’ils ont recueillis, de son implication dans les activités criminelles de son père.

Pour l’ex-chef de la rébellion du nord, attaquer sa personne et les officiers supérieurs des FRCI en tant qu’individus, est une hérésie. Visiblement cette nouvelle plainte avec constitution de partie civile gêne considérablement Soro qui le cache mal. Et pour justifier l’injustifiable, il va jusqu’à suggérer à l’avocat de Michel Gbagbo d’ester également en justice contre l’Etat ivoirien, le Conseil de Sécurité de l’Onu, l’Etat français, l’Onuci et la CEDEAO qui selon lui, sont en amont de ce qui semble être arrivé. Malheureusement, Guillaume Soro n’a pas le courage de dire qu’il pourrait répondre à une convocation de la justice française.

Gerard Koné

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE