30/06/2012 01:43:37
Cameroun. 30 milliards FCFA de financements de l'UE, l'AFD et la BM
L’Union européenne (UE), l’Agence française de développement (AFD) et la Banque mondiale ont signé jeudi des conventions des financements d’un montant global de plus de 30 milliards de francs CFA (60 millions USD) pour soutenir des projets de construction routière, de conservation forestière, de formation professionnelle et de promotion du secteur minier au Cameroun.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Union europeene
L’Union européenne (UE), l’Agence française de développement (AFD) et la Banque mondiale ont signé jeudi des conventions des financements d’un montant global de plus de 30 milliards de francs CFA (60 millions USD) pour soutenir des projets de construction routière, de conservation forestière, de formation professionnelle et de promotion du secteur minier au Cameroun.

Ces financements portent, s’agissant de celui provenant de l’UE, sur un don d’environ 11,8 milliards de francs CFA pour un appui complémentaire en vue de la construction d’une route reliant deux localités du Nord du pays, à savoir Maroua, la principale ville de la région de l’Extrême-Nord, et Magada.

Il s’agit d’un tronçon de 65 km du corridor Douala-N’Djamena, présenté comme un axe d’intégration régionale entre le Cameroun à partir de sa métropole économique dotée d’un port fluvial commercial avec accès à la mer et son voisin du Tchad, pays enclavé qui y trouve une voie de transit pour son commerce international.

Avec le gouvernement camerounais, l’UE a également signé une convention de financement de 3,787 millions d’euros, soit environ 2,5 milliards de francs CFA (5 millions USD) au profit du volet statistique du Programme d’appui à la réforme des finances publiques camerounaises.

L’AFD quant à elle a accordé au Cameroun un don de 13,6 milliards de francs CFA relevant du fonds du Contrat de désendettement et de développement (C2D, conclu en juin 2006 pour la réduction de la dette du Cameroun envers la France), répartis entre 7 milliards pour le Programme sectoriel Forêt-Environnement et 6,56 milliards au profit des centres de formation aux métiers non agricoles.

Pour la Banque mondiale, son prêt de 15 milliards de francs CFA vise le financement du Projet de renforcement des capacités dans le secteur minier.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE