10/07/2012 16:19:44
Cameroun. Sabotage: Mme Marafa craint pour sa vie
La voiture de l’épouse de l’ancien Minatd a été sabotée à Paris 
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La voiture de l’épouse de l’ancien Minatd a été sabotée à Paris 

Le filet proposé par l’hebdomadaire Jeune Afrique ne donne pas plus de détails. Tout juste, dans sa publication du 8 au 14 juillet 2012, le journal de la rue d’Auteuil à Paris précise dans un filet consacré à cet effet que «Mme Marafa craint pour sa sécurité».

Et pour cause, le véhicule de l’épouse de l’ex-Secrétaire général de la présidence de la République et ancien ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation incarcéré depuis le 16 avril dans le cadre de l’opération Epervier a subi  une dégradation  au début du mois en cours. Selon le journal, Jeannette Marafa «en séjour prolongé à Paris, envisage aussi de saisir le ministère français de l’intérieur pour obtenir des garanties sur la sécurité de sa famille». Car, une «expertise a attribué le détachement des pneus au démarrage à une probable «  intervention extérieure » sur les essieux.», précise Jeune Afrique qui conclut «à un sabotage». 

La nouvelle relayée par le journal de Béchir Ben Yamed  intervient au moment où des sources locales annoncent l’ouverture du procès de l’ancien collaborateur du chef de l’Etat pour la date du 16 juillet 2012. Un procès qui, à en croire le quotidien Le Jour a été instruit par le juge Magnaguemabe « malgré sa récusation » comme l’affirment des sources proches de la défense. Les observateurs ne perdent pas de vue que l’ancien Secrétaire général de la présidence de la République, depuis son arrestation et son incarcération, n’a cesse de dénoncer des actes de prévarication ainsi que les tares et autres manœuvres du sérail dans la gouvernance politique et économique du Cameroun. 

Des sorties qui, selon des sources introduites, « ont mobilisé les services de renseignement et de contre espionnage   nationaux contre toutes les personnes susceptibles d’être de près ou de loin impliquées dans la diffusion ou la production des lettres de Marafa »

J.O.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE