12/07/2012 12:41:49
Gouvernance par la terreur. Koné Zakaria enlève un cadre des impôts
La traque contre les partisans du président Gbagbo ou supposés tels continue de plus belle. Pour remplacer dans ses geôles Yavo Martial, le président par intérim du COJEP qui a été déféré la semaine dernière à la MACA, c’est sur le nommé Niagne Gueye Patrick, cadre des impôts, à peine la trentaine, que Koné Zakaria et ses hommes ont jeté leur dévolu.
Le nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Kone Zacharia et Soro

La traque contre les partisans du président Gbagbo ou supposés tels continue de plus belle. Pour remplacer dans ses geôles Yavo Martial, le président par intérim du COJEP qui a été déféré la semaine dernière à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), c’est sur le nommé Niagne Gueye Patrick, cadre des impôts, à peine la trentaine, que Koné Zakaria et ses hommes ont jeté leur dévolu. L’inspecteur des impôts en poste à la direction des opérations et des assiettes, sise en face du centre CRRAEUMOA au Plateau, a été enlevé hier mercredi 11 juillet, aux environs de 11h 30 mn, par une cohorte d’hommes en armes.

Selon les informations, les agents du commissariat du 7ème arrondissement de police à Adjamé qui ont mené l’opération étaient accompagnés d’un détachement impressionnant de la tristement célèbre police militaire de Koné Zakaria.

Depuis hier donc, le jeune cadre des impôts est détenu à la base Génie civile, sise à Adjamé, qui abrite la police militaire. Il a subi juste un bref interrogatoire et eu droit à une brève visite de Koné Zakaria lui-même, qui s’est rendu dans sa cellule pour constater la prise. L’avocat commis par la famille de l’inspecteur des impôts a été refoulé par les hommes de Koné Zakaria qui ont refusé de lui signifier les délits pour lesquels son client a été ainsi mis aux arrêts, en dehors de toute procédure légale.

C’est seulement le vendredi qu’il pourra le faire, si l’on s’en tient aux propos des hommes de Koné Zakaria. En juillet 2011, suite au changement de régime - s’indignent des membres de la famille qui ont tenté en vain de raisonner les agents de la police militaire - Niagne Gueye Patrick avait déjà été mis aux arrêts par les hommes d’un «commandant FRCI» du nom Koné Lakoun, qui se faisait passer pour un commissaire de police. Un an après, il est arrêté dans des circonstances qui font croire qu’il est sur une liste noire dressée par le régime Ouattara.

Selon un cadre de la direction générale des impôts que nous avons joint pour en savoir plus sur cette affaire, l’agent Niagne Gueye Patrick a été arrêté pour une raison extraprofessionnelle. Un usager qui s’est rendu à la direction où le mis en cause est en service pour payer ses impôts, l’aurait reconnu comme étant son bourreau. Il a porté plainte contre lui devant le commissariat du 7ème arrondissement pour coups et blessures et tentatives de meurtre. Le cadre de l’administration fiscale aurait essayé d’attenter à sa vie au plus fort de la crise post-électorale.

Pis, le cadre des impôts étiqueté comme étant un milicien pro-Gbagbo ; chef d’accusation générique avancé pour justifier l’épuration en cours dans l’administration nationale, principalement au sein des régies financières.

Emmanuel Akani

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE