14/07/2012 01:30:06
La justice française émet un mandat d'arret contre Teodoro Nguema Obiang
Le juge français Roger Le Loire, qui est en charge avec son collègue René Grouman de l' instruction de l'affaire des « biens mal acquis », a émis jeudi un mandat d'arrêt contre le fils de l'actuel président de Guinée équatoriale, a dévoilé le lendemain, vendredi, le journal français Le Monde sur son site internet.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Teodorin Obiang Nguema

Le juge français Roger Le Loire, qui est en charge avec son collègue René Grouman de l' instruction de l'affaire des « biens mal acquis », a émis jeudi un mandat d'arrêt contre le fils de l'actuel président de Guinée équatoriale, a dévoilé le lendemain, vendredi, le journal français Le Monde sur son site internet.

Teodoro Nguema Obiang, dit Téodorin, est poursuivi par la justice française dans le cadre d'une enquête portant sur les conditions d'acquisition d'importants biens patrimoniaux en France par trois chefs d'Etat africains, à savoir les dirigeants du Congo, du Gabon et de Guinée équatoriale. 

Il est soupçonné de détournement de fonds publics, de blanchiment, d'abus de biens sociaux et d'abus de confiance. M. Obiang junior n'a honoré aucune des deux convocations dont il a fait l'objet : la première fois en mars dernier, et ensuite mercredi, soit avant-hier, pour un interrogatoire de première comparution qui aurait débouché sur sa mise en examen.  De nombreux biens de grande valeur, parmi lesquels figurent notamment 14 voitures de luxe saisies par la justice française en septembre 2011, ont été acquis par le fils du président de Guinée équatoriale par le biais de la société Somegui Forestal, qui a pour objet l'exploitation du bois de la forêt équato-guinéenne et dont il est l'unique dirigeant et actionnaire.

Les deux juges d'instruction français chargés de l'affaire, souligne Le Monde, ont estimé avoir réuni des indices « suffisants pour considérer que l'impressionnant parc automobile provenait de détournements de fonds commis au préjudice de la Somagui Forestal et/ou de l'Etat guinéen ».   Le mandat d'arrêt lancé contre M. Obiang junior, suite à sa défection mercredi, autorise son arrestation dans tout l'espace judicaire européen et son extradition vers la France.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE