28/07/2012 16:49:35
Antenne Libre de ce jour. Qui est tribaliste au Cameroun ?
Antenne  Libre , 28 juillet .L’actualité de ces derniers jours  nous a imposé une halte sur deux thèmes brûlants, celles qui fâchent. Le tribalisme au Cameroun et la coopération sino-africaine sont au menu d’Antenne Libre ce samedi. Qui est tribaliste au Cameroun ?
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Antenne  Libre , 28 juillet 2012. L’actualité de ces derniers jours  nous a imposé une halte sur deux thèmes brûlants. Ils ont ceci de commun que tout le monde en parle souvent, sans oser poser les vraies questions, celles de fond, celles qui fâchent. Le tribalisme au Cameroun et la coopération sino-africaine sont au menu d’Antenne Libre ce samedi.

Qui est tribaliste au Cameroun ?

En d’autres circonstances, on aurait trouvé cette question  saugrenue, eu égard à l’apparente harmonie qui règne entre la mosaïque d’ethnies qui composent le tissus  social camerounais. Le brassages des populations à travers les mariages interethniques  très répandus  et l’agglutination dans les grands centres urbains , donnent parfois l’illusion d’une nation camerounaise consolidée ou en voie de l’être. 

Malheureusement, chaque poussée de fièvre entre tribus ou groupes ethniques sur l’ensemble du territoire, rallume un volcan social  latent qui, à défaut de  déclencher des conflits de longue durée, suscite des interrogations les unes aussi lancinantes que les autres.

Les troubles du quartier Deido vers la fin de l’année dernière, le pogrom anti- Bamun d’Ebolowa, en sont des exemples entre autres.  Le dernier épisode en date est la lettre de l’archevêque de Yaoundé Mgr Victor Tonye Bakot grand chancelier de l’UCAC adressée au doyen de la faculté des sciences sociales et de gestion au sujet de la présence massive des Bamilékés (enseignants et étudiants) au sein de cette faculté. Depuis la polémique ne cesse d’enfler au sujet d’un ressentiment supposé ou réel vis-à-vis des bamilekes ,mais personne ne pose le doigt sur la plaie.

Qui est tribaliste au Cameroun ?

Existe  t-il vraiment un problème Bamileké ?

Le tribalisme expose t-il le Cameroun à quelques périls ?

Comment peut-on en sortir ?





Vos avis nous intéressent

Relation sino-africaines : Coopération ou recolonisation ?

Il y a longtemps que la Chine a devancé les pays occidentaux au rang de premier partenaire économique de l’Afrique. De 10 milliards de dollars US en 2000, les échanges économiques entre la Chine et l’Afrique sont passés à 40 milliard en 2005, 55 milliards en 2006 et 166,3 milliards   en 2011 , soit une augmentation record  de  86%  par rapport à 2009.

La 5e conférence ministérielle du forum sur la coopération sino-africaine tenu les 19 et 20 juillet à Beijing en présence de quelques chefs d’Etats africains, l’augmentation de 40 milliards de l’aide chinoise en Afrique. Seulement, pou vertigineux qu’ils soient, les échanges entre la Chine et l’Afrique suscitent beaucoup d’interrogations. L’exécution des marchés par les entreprises chinoises en Afrique, la colonisation en Afrique de larges portions de territoire pour des durées allant jusqu’à un siècle, l’invasion du secteur informel africain par les citoyens chinois de plus en plus nombreux, le rôle trouble de l’empire du milieu dans les conflits en Afrique, nous inspirent quelques questions.

L’Afrique a-t-elle lus de chances de se développer ayant la Chine comme  principal partenaire commercial ?

Quelles sont les intentions réelles de la chine en Afrique ?

Les relations entre la Chine et l’Afrique constituent-elles une autre forme de colonisation ?





Antenne libre ouvre le débat.

Antenne Libre c'est le Samedi 14h-16h (Montréal), 19h-21h à Yaoundé, 18h-20h à Maidougouri sur notre lien radio.

Pour participer: +1 514 317 2317 ou info@cameroonvoice.com

Vous pouvez vous écouter par téléphone en composant le 1-832-280-0705 (Canada / USA)

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE