30/07/2012 05:37:48
Syrie: Alep, au soir et au lendemain de l'offensive de l'armée
Selon le correspondant d’al-Alam, qui accompagne les troupes syriennes sur le terrain, les forces régulières ont infligé de lourdes pertes aux insurgés dans le quartier de Saif-ed-Dawlé, limitrophe (côté est) de Salaheddine. Des miliciens dans le quartier Ansari ont été tués et leur équipement de communication satellitaire ont été saisis. Deux miliciens ASL  ont aussi été tués dans le quartier Jamiliyyé...
Info Syrie
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Samedi soir, la chaîne d’information iranienne al-Alam, qui entretient des correspondants sur place, a indiqué que plus de la moitié du quartier Salaheddine est sous contrôle de l’armée syrienne. Des sources opposantes citées par l’AFP prétendaient au contraire que l’ASL avait repoussé à l’aube de dimanche les attaques contre Salaheddine, détruisant un blindé.

Le lien vidéo ci-dessous vers le reportage d’al-Alam montre en boucle des mages de soldats progressant dans les rues, montant des escaliers, échangeant des tirs. Il s’agirait d’unités spéciales spécialisées dans la guérilla urbaine.

http://www.youtube.com/watch?v=z1fl-ce8NfQ&feature=youtu.be

L’agence Sana, dans une de ses dernières éditions, fait état de plusieurs accrochages survenus ces dernières 24 heures dans des quartiers ou des faubourgs d’Alep : al-Furqan, Sleiman al-Halabin al-Ansari-al-Sharqi, al-Midane, Salaheddine, Daret Azzah. Tous ces incidents s’étant soldés à chaque fois, selon Sana, par de lourdes perte rebelles.

Selon le correspondant d’al-Alam, qui accompagne les troupes syriennes sur le terrain, les forces régulières ont infligé de lourdes pertes aux insurgés dans le quartier de Saif-ed-Dawlé, limitrophe (côté est) de Salaheddine. Des miliciens dans le quartier Ansari ont été tués et leur équipement de communication satellitaire ont été saisis. Deux miliciens ASL  ont aussi été tués dans le quartier Jamiliyyé (ou Jamiliya, nord-est de Salaheddine, près de la gare centrale), et trois autres dans celui de Maydane (ou Midane). Une tentative d’assaut contre le commissariat de police du quartier Zabadiyyé a aussi été avortée dans des accrochages qui ont duré trois heures et au cours desquels trois miliciens ont été tués, et des véhicules, des appareils de communication et quelques fusils saisis.

Forces spéciales & Migs ?

Le site alépin pro-gouvernemental Taht-l-mijhar, qui dit s’appuyer sur des témoins, affirme pour a part que l’armée régulière a réalisé une avancée dans le quartier de du quartier Sukkari (ou Soukhari, au sud-est de Salaheddine). Cinq chefs de la milice ASL Tawhid (Unification) ont été tués -  leurs noms ont été dévoilés – et quatre miliciens qui étaient à bord d’une voiture ont été arrêtés, alors qu’ils emmenaient le cadavre de l’un des leurs et un blesse à l’hôpital Al-Hayat. Taht-I-mijhar parlait aussi hier soir de pilonnage « des lieux de rassemblements des terroristes à Salaheddine, Ansari et Soukkari ». Selon la même source, pour la première fois dans le conflit des avions Mig 21, en plus des hélicoptères, seraient entrés en action.

Taht-l-mijhar rapporte qu’au moins six civils ont été tués vendredi dans le quartier Seif-ed-Dawlé, lorsqu’un obus s’est abattu sur leur maison, sans préciser l’origine du tir. Mais le site laisse entendre que le tir serait d’origine rebelle, ce quartier ayant été en principe nettoyé par les forces régulières ce jour-là.

Autre site pro–gouvernemental, Arab-Press affirmait samedi soir que de nombreux rebelles, dont des Turcs et des Irakiens, s’étaient rendus aux forces de l’ordre.

Sur un plan tactique plus large, Arab-Press donne des indications sur le dispositif et les mouvements de l’armée dans le cadre de cette bataille d’encerclement de l’ASL à Alep : dans la nuit de vendredi à samedi, les forces gouvernementales avaient pris le contrôle des accès est de la ville, l’isolant de l’arrière pays ; même tactique au nord, en particulier dans le secteur de la localité d’Azzaz, ou chars et canons ont pilonné les groupes de miliciens qui y affluaient.

Par ailleurs, l’armée a regroupé ses forces spéciales au sud de la ville, et déployé à l’ouest de l’agglomération des groupes d’attaque spéciaux, dont les tactiques de combat ne sont pas sans évoquer celles de notre Raid français. Arab-Press signale encore que les traques de rebelles s’étaient poursuivis vendredi dans les quartiers nord de la ville : au cours d’une de ces opérations un chef d’une milice baptisée « brigade d’al-Bara’ » (« Brigade de la répudiation » !), un certain Ala’ Kaddad, a été abattu ainsi que six de ses hommes.

À titre d’illustration de ce qui précède, voici le journal télévisé syrien, dont une partie est consacré à la situation à Alep, en arabe donc, mais dont voici les grandes lignes du contenu en français :

-deux tués parmi les terroristes et l’arrestation de trois d’autres suite à l’accrochage avec les terroristes dans le quartier d’al-Ferqan avec Les services compétents. Un groupe terroriste armé à bord d’un véhicule qui terrifiait les habitants et ouvrait le feu au quartier d’al-Ferqan à Alep.
-au quartier de Souleymane al-Halabi dans la ville, les services compétents ont tendu une embuscade à un groupe terroriste armé qui était à bord d’un véhicule. Tous les terroristes tués et leur véhicule saboté.
-les services compétents ont traqué un autre groupe terroriste au quartier d’al-Ansar al-Charqi et infligé des pertes considérables à ce groupe.
-les agents de la police du commissariat d’al-Midane à Alep ont traqué un groupe terroriste armé qui avait attaqué le commissariat, et l’accrochage a entraîné liquidation du groupe terroriste et la destruction de son véhicule.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sG1lffUVl14

Les sources que nous citons, syriennes ou étrangères, sont clairement pro-gouvernementales. Mais, encore une fois, elles ont des correspondants sur place et leur éclairage vaut largement celui de l‘AFPet des médias français, véritables caisses de résonance de la propagande rebelle, comme on pouvait encore le vérifier ce dimanche matin en regardant les reportages et en écoutant les commentaires de chaînes comme I-Télé ou BFMTV.

Mais donnons néanmoins le son de cloche du Figaro qui consacre ce matin une dizaine de lignes à la situation et, pour l’essentiel, parle de la reprise des combats – d’une forte intensité – ce dimanche matin, après une « pause » qui serait intervenue samedi après-midi.

Tout le monde semblant au moins d’accord sur l’encerclement des groupes rebelles et la détermination de l’armée à les détruire.

Guy Delorme

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE