31/07/2012 02:15:22
Syrie. Les supplétifs algériens de la propagande islamo-impérialiste à l'oeuvre
Ce morceau de propagande sous-traitée a pour auteur Zine Cherfaoui d’El Watan. Après avoir soutenu l’intervention de l’OTAN en Libye, le voilà en campagne contre la Syrie, braquant quotidiennement son clavier-mitrailleur sur tout ce qui s’oppose en Syrie aux plans de l’impérialisme, de la réaction monarcho-théocratique arabe conduite par ces régimes très démocratiques que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite.
alger-republicain
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Rebelle Syrien en action

Syrie. Les supplétifs algériens de la propagande islamo-impérialiste à l’oeuvre dans la presse "moderniste"

"Si le régime de Bachar Al Assad est parvenu à desserrer l’étreinte à Damas où les rebelles ont réussi, mercredi dernier, à décapiter son organisation sécuritaire, il commence néanmoins à perdre la maîtrise des frontières.

L’Armée syrienne libre (ASL), formée de déserteurs et de civils armés, contrôlait hier le principal des trois postes-frontières avec l’Irak, selon les autorités irakiennes. Sur la frontière turque, les rebelles syriens contrôlaient également, avant-hier, le poste-frontière de Bab Al Hawa, après des combats jeudi dernier avec l’armée syrienne. Ce poste syrien est situé en face du poste turc de Cilvegözü, dans la province de Hatay (sud), qui abrite des camps de réfugiés syriens."

Ce morceau de propagande sous-traitée a pour auteur Zine Cherfaoui d’El Watan. Il est daté du 22 juillet. Après avoir soutenu l’intervention de l’OTAN en Libye, le voilà en campagne contre la Syrie, braquant quotidiennement son clavier-mitrailleur sur tout ce qui s’oppose en Syrie aux plans de l’impérialisme, de la réaction monarcho-théocratique arabe conduite par ces régimes très démocratiques que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite.

Cherfaoui ne se pose apparemment pas de question sur l’identité idéologique et politique de ces "rebelles". Sa fonction est de répandre sans état d’âme la propagande fabriquée par les médias-mensonges des pays impérialistes pour préparer l’invasion militaire de la Syrie. La vérité ne semble pas avoir de importance pour lui.

S’il s’obligeait à un peu d’efforts pour informer honnêtement ses lecteurs des véritables enjeux syriens, il se serait rendu compte que les "rebelles" - avec lesquels il sympathise article après article - n’ont pu s’emparer du poste frontière qu’avec la complicité des autorités islamo-réactionnaires turques à la botte de l’OTAN. Il se serait surtout rendu compte que ce sont des islamistes entrés en Syrie pour proclamer l’instauration d’un Etat islamique.

Cherfaoui n’a qu’a visionner et à écouter les propos des "déserteurs et des civils armés" de cette fameuse "Armée syrienne libre" sur la vidéo dont l’url est : youtube.com/watch ?v=CheRwZB_K1Q. Il cesserait de s’induire en erreur sur les enjeux syriens et d’entraîner dans cette erreur les lecteurs qui veulent savoir ce qui se passe réellement en Syrie. A moins que Cherfaoui et ses amis ne soient que des "Sant’ Egidiote" honteux qui souhaitent que réussisse en Syrie ce qui a été mis en échec en Algérie dans les années 1990 grâce à l’alliance des forces anti-intégristes opposées à l’instauration d’un Etat théocratique.

N’accusons pas Cherfaoui de mépriser les vidéos des démocrates syriens. Il consulte les vidéos de propagande des insurgés. A preuve, son article "Les rebelles syriens lancent « la bataille pour la libération » d’Alep" du 23 juillet. Mais il se garde bien de répercuter la totalité du contenu de ces vidéos qui ouvriraient les yeux des nombreux lecteurs qui croient de bonne foi que ces insurgés se battent pour la démocratie.

Au sujet des "rebelles ( qui) ont réussi, mercredi dernier, à décapiter … l’organisation sécuritaire (de la Syrie)", Cherfaoui ne semble pas relire avec attention ses propres écrits. Dans ce même article sur la "bataille d’Alep" le lecteur apprend qu’ " il s’avère de plus en plus que l’attentat perpétré mercredi dernier à Damas contre le siège de la sécurité syrienne aurait été, selon les quotidiens Al Akhbar et Al Quds, préparé par des services étrangers, turcs ou jordaniens, qui ont réussi à retourner un proche collaborateur du patron des services syriens." Alors qui a organisé l’attentat du mercredi : les "rebelles" ou les services étrangers ?

Notons que la photo étalée sur toute la Une d’El Watan du 18 juillet avec pour titre "La bataille de Damas a commencé", photo montrant une rangée de maisons détruites, n’a rien à voir avec Damas. Cette photo ne dit rien des auteurs des destructions, ni des conditions dans lesquelles ces destructions ont été causées.

Cette photo dont l’origine n’est pas établie a été mise sur internet pour illustrer les combats qui auraient eu pour théâtre Hama. Bref le lecteur aurait aimé que Cherfaoui lui fournisse des détails sur ce que représente réellement cette photo. Mais il semble que son but est essentiellement d’accréditer la thèse de combats de grande ampleur à Damas et de la férocité de la réaction de l’armée syrienne en pleine capitale.

Fort heureusement que Cherfaoui ne pouvait en 1997 plaquer ce genre de photos sur les Unes d’El Watan quand ce journal dénonçait fermement les exactions et la propagande des hordes armées du FIS à Bentalha et Oued Allal, quand Abassi Madani, le chef de ce parti fasciste camouflé sous la religion, appelait la "communauté internationale" et l’ONU à intervenir pour sauver le peuple algérien du "génocide commis par l’ANP".

Zoheir Bessa

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE