06/08/2012 17:18:36
Dernière heure. Situation confuse en Côte d'ivoire
Au moins six militaires ivoiriens et un assaillant ont été tués, et une dizaine de soldats grièvement blessés, dans l'attaque menée lundi par des inconnus contre un camp militaire d'Abidjan, au lendemain d'assauts ayant tué cinq soldats dans un autre quartier.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Militaires abbatus en Côte d'Ivoire

Attaques tout azimuts. Nom de code : Armageddon 1 (one)

Depuis hier, plusieurs tirs nourris sont entendus à Abidjan et à l’intérieur du pays. On parle de Abengourou, Agboville et deux commissariats d’Abidjan, notamment le 17e à Yopougon-Niangon sud à droite  et 16e à la Sicogi. Ce matin c’est autour des deux camps militaires d’Akouédo (ancien et nouveau) sur la route de Bingerville qui ont été le théâtre de violents affrontements depuis 1h du matin.

Selon plusieurs sources, les mutins qui ont pu s’emparer de plusieurs tonnes d’armes et de munitions se réclameraient proches des FRCI (nouvelles armées nées de la crise postélectorale de novembre 2010) et de quelques militaires encore fidèles à Ibrahim Coulibaly.

Ces derniers protesteraient contre les tortures infligées à leurs camarades dans plusieurs camps militaires à travers le pays.

Aussi, si la situation reste toujours confuse, un élément non le moindre va guider notre curiosité : L’insomnie du président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Sur sa page Tweeter, il écrit, ceci :

« Akouedo à subit une attaque depuis 3h30 du matin. Les troupes alertes ont pu réagir. Elles font actuellement un ratissage. Situation maîtrisée.

Les commanditaires ne visent qu'à donner le sentiment que la situation sécuritaire en CI est toujours précaire. Mais nos forces ont agi avec sérénité et tranquillité. Ce sont les derniers spasmes. Il nous faut vite passer à l'avenir et à la consolidation des acquis démocratiques.

Vous pouvez vaquer calmement à vos occupations quotidiennes? Akouedo maîtrisé, les autorités demeurent vigilantes et concentrées sur l'essentiel.

Le plus dur est passé. À présent ce sont nos troupes déployées qui procèdent au ratissage. Des individus ont tenté de contrôler le nouveau camp d'Akouedo par surprise. La prompte réaction de nos forces a jugulé l'attaque. Situation maîtrisée. Merci »
dixit, GKS.

Mais Guillaume  Kigbafori Soro (GKS) ne s’arrête pas là. Toujours sur sa même page tweeter, il déclare et nous citons : « Bonjour chers tous, l’essentiel étant fait sur Akouédo, je vais à présent m’endormir un peu. Courage et en avant la démocratie ».

Mais enfin, qu’est-ce qui fait veiller un simple président de l’assemblée nationale, jusqu’à cordonner l’opération depuis 3h30mn du matin ; Là où, le Président Alassane Dramane Ouattara, le ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko et le Ministre délégué à la Défense  Paul Koff Koffi,  eux auraient eu un sommeil de bébé ?

A croire que l’ex secrétaire du MPCI, principale rébellion ivoirienne de septembre 2002, a suivi de bout en bout cette mutinerie qui si on en croit aux observateurs, n’était pas loin de celle qui a dégommé le président Henri Konan Bédié un 24 décembre 1999, nous intrigue un tout petit peu.

Aussi , ce dernier message « Bonjour chers tous, l’essentiel étant fait sur Akouédo, je vais à présent m’endormir un peu. Courage et en avant la démocratie » s’il peut être décodé signifierait qu’un premier travail a été fait : Tester le dispositif sécuritaire de l’armée ivoirienne. Mission réussie ! Soro Guillaume peut aller au lit, tout fier ! En attendant d’autres essais très prochainement.

Selon nos informations, le nom de code de cette opération serait : ARMAGUEDDON 1 (one). Signifierait-il qu’il y aura un autre Armageddon : 2, 3…?

Les prochains jours nous situeront.

Philippe Kouhon



Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE