08/08/2012 01:13:57
Nigéria. Une tuerie fait 19 morts dans une église
Des hommes ont ouvert le feu lors d'un office dans un temple évangélique du centre du Nigeria, tuant le pasteur et dix-huit fidèles, ont annoncé mardi les autorités.
Le Télégramme
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Attentat eglise Nigeria

Des hommes ont ouvert le feu lors d'un office dans un temple évangélique du centre du Nigeria, tuant le pasteur et dix-huit fidèles, ont annoncé mardi les autorités.

"L'attaque par des hommes armés inconnus s'est produite à 20 h 20 et a visé la Deeper Life Church lors de l'office normal de lundi soir. Sur place nous avons vu quinze personnes mortes, dont le pasteur l'église", a déclaré le lieutenant-colonel Gabriel Olorunyomi, chef de la force militaire commune (JTF) de l'Etat de Kogi.

Après l'attaque, quatre autres personnes ont succombé à leurs blessures, a-t-il précisé, portant le bilan à 19 morts. Elle n'a pas été revendiquée pour le moment.

"Les islamistes veulent dresser les chrétiens contre les musulmans"

Il ne s'agit pas d'une "persécution des chrétiens par les musulmans", a assuré l'archevêque d'Abuja, ce mardi, sur les ondes de radio Vatican.

Selon lui, "l'unique logique" derrière cette action est de "dresser les chrétiens contre les musulmans" et fomenter "un chaos généralisé, pensant qu'ils pourront peut-être ainsi mettre en oeuvre leurs projets".

"Les musulmans nigérians nous ont dit que (les terroristes) sont des personnes qui n'appartiennent pas à leurs rangs", a-t-il noté, en relevant que ces terroristes ont "attaqué aussi des mosquées".

Un chantage du groupe Boka Haram sur le président

Dans une vidéo mise en ligne ce samedi, le chef présumé du groupe Boka Haram, a qualifié Barack Obama de "terroriste" après la décision de Washington de le placer sur la liste noire anti-terroriste des Etats-Unis.

Dans la même vidéo, il a demandé au président nigérian Goodluck Jonathan de démissionner et de se convertir à l'islam.

Ce dimanche, le président Jonathan a condamné ce "chantage".

"Quand les Nigerians ont voté pour le président Jonathan à l'élection présidentielle de 2011, ils savaient qu'ils élisaient un chrétien (...) En tant que président, il est le dirigeant des chrétiens et des musulmans", a souligné son porte-parole.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE