20/08/2012 01:35:47
Dlamini Zuma juge « cruciales » les relations UA-CER pour le développement de l'Afrique
La nouvelle présidente de la Commission de l’Union Africaine, Nkosazana Dlamini Zuma a jugé « cruciales » de consolider les relations entre l’Union Africaine (UA) et les Communautés économiques régionales (CER), telle que la SADC pour la bonne marche du continent.
APA
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Nkosazana Dlamini Zuma

La nouvelle présidente de la Commission de l’Union Africaine, Nkosazana Dlamini Zuma a jugé « cruciales » de consolider les relations entre l’Union Africaine (UA) et les Communautés économiques régionales (CER), telle que la SADC pour la bonne marche du continent.

S’exprimant samedi à Maputo au Mozambique, lors du 32ème Sommet de ce bloc régional regroupant les pays d’Afrique australe et auquel elle a pris part pour la première fois, en sa qualité de présidente de l’organisation panafricaine, Dlamini-Zuma a estimé que c’était seulement à travers la construction d’infrastructures durables et une intégration effective que l’Afrique pourrait réaliser son objectif de commerce plein et entier avec elle-même.

« Ceci en revanche nécessite la mise au point de normes communes, l’harmonisation des législations et les autres mesures prises entre les communautés économiques régionales. Car en réalité, une Afrique unie permettra aux peuples du continent de traiter les questions brûlantes auxquelles ils sont confrontés », a-t-elle expliqué.

Dlamini-Zuma a expliqué aux chefs d’Etat présents au sommet qu’il leur fallait prendre à bras le corps la question des changements climatiques, de la sécurité alimentaire et l’emploi des jeunes.

La démocratie, la responsabilisation des jeunes et des femmes, ainsi que l’Unité africaine devraient être les principaux sujets de discussions lors du conclave, a-t-elle poursuivi.

Le sommet de deux jours a débuté la veille.

Même si l’Afrique se signalait par des taux élevés de croissance économique, cette tendance ne saurait se poursuivre, si les femmes et les jeunes restaient à l’écart, a encore dit Dlamini Zuma.

Les nombreux dirigeants qui se sont succédé au podium n’ont pas tari d’éloges pour Dlamini Zuma après son élection en juillet dernier à la tête de la Commission de l’UA, en tant que candidate de la SADC.

La nouvelle président du Malawi, Joyce Banda a qualifié cette élection d’évènement marquant pour les femmes africaines et de grand coup de fouet dont l’Afrique australe avait bien besoin.

Le Premier ministre du Lesotho, Thomas Thabane a déclaré que Dlamini-Zuma allait faire de l’Union africaine une organisation continentale efficace.

« Sous sa direction, vous verrez que l’UA se fera de plus en plus visible dans tous les pays africains, et pas seulement à Addis-Abeba. Elle va porter l’UA au reste de l’Afrique », a-t-il conclu.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE