15/09/2009 14:49:58
Zimbabwe: Un groupe financier organise Londres une conférence sur l'investissement
APA - Harare (Zimbabwe) Le groupe financier panafricain, Imara, organise le 24 septembre prochain à Londres une conférence sur l'Investissement au Zimbabwe, sa deuxième rencontre du genre en trois mois dans le but de commercialiser les opportunités disponibles dans ce pays d'Afrique australe qui sort d'une longue crise politique.
APA (Agence de Presse Africaine)
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Après le grand succès de sa conférence de Harare pour les gestionnaires de fonds internationaux en juin dernier, cette société basée au Botswana a annoncé mardi que la communauté financière internationale porte un grand intérêt au Zimbabwe à tel point qu'ils ont décidé d’organiser une réunion de suivi dans la capitale du Royaume-Uni.

Imara et les co-organisateurs Fleming Family et Partners ont déclaré que le grand intérêt des investisseurs les a contraints de limiter la participation à un délégué par institution financière ou fonds d'investissement.

«Nous plafonnons la participation à un représentant par fonds d'investissement suite à la réaction favorable", a déclaré la semaine dernière le directeur du groupe Imara, Mark Tunmer.

Le ministre zimbabwéen des Finances, Tendai Biti, devrait prononcer un discours lors de cette réunion (Indaba) de suivi le 24 septembre.

Les cadres supérieurs de cinq entreprises zimbabwéennes de premier plan feront des présentations approfondies. Ces entreprises sont notamment African Resources Consolidated, African Sun, Seed Co, PG Industries et Innscor.

En juin dernier, Imara avait donné au monde un exemple de facilitation des investissements au Zimbabwe en organisant la première conférence sur les investissements internationaux dans le pays depuis la formation du gouvernement d’unité nationale en difficulté et la dollarisation de son économie.

M. Tunmer a noté que l'événement de juin avait été exceptionnellement très bien soutenu même si certains grands investisseurs internationaux et gestionnaires de fonds n'avaient pas pu y assister - beaucoup parce que leurs fonds les avaient empêché de participer à une telle conférence sur le territoire zimbabwéen.

Quarante gestionnaires de fonds internationaux venant des États-Unis, d’Europe et divers pays africains avaient assisté à la conférence capitale d’Imara à Harare.

Les investisseurs étrangers font la queue pour avoir leurs parts du gâteau depuis la formation du gouvernement d’unité nationale entre le président Robert Mugabe et son ancien rival Morgan Tsvangirai qui est aujourd'hui son Premier ministre.

Imara est resté présent à Harare tout au long de la décennie de crise zimbabwéenne.

Le groupe Imara a des bureaux et partenaires à Blantyre, Dubaï, Édimbourg, Gaborone, Harare, Johannesburg, Londres, Lusaka, Maurice, Nairobi, Windhoek, à Luanda et au Nigéria.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE