28/08/2012 15:00:58
Yahya Jammeh veut exécuter d'ici un mois les 47 condamnés à mort de Gambie
Vers le milieu du mois prochain, toutes les condamnations à mort seront exécutées à la lettre. Il n'est pas question que mon gouvernement permette que 99% de la population soit prise en otage par des criminels» a déclaré le président gambien Yahya Jammeh à la télévision pour célébrer la fin du ramadan.
Agence Ecofin
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Yaya Jammeh

Vers le milieu du mois prochain, toutes les condamnations à mort seront exécutées à la lettre. «Il n'est pas question que mon gouvernement permette que 99% de la population soit prise en otage par des criminels» a déclaré le président gambien Yahya Jammeh à la télévision pour célébrer la fin du ramadan.

Pour Yahya Jammeh le banditisme, le trafic de drogue, l'homosexualité et même la coupe du bois sont des crimes graves.

Pour la Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH), la Rencontre Africaine des Droits de l’Homme (RADDHO) et l’Amnesty International Section Sénégal, «de telles exécutions, si elles se concrétisaient, seraient assimilées à des exécutions sommaires et extra-judiciaires», sachant que le système judiciaire gambien «n’offre pas aujourd’hui les conditions de procès justes et équitables sous-tendus par une intangibilité des droits de la défense».

 

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE