29/08/2012 03:44:37
Syrie. L'ASL affirme avoir découvert un arsenal chimique
Des missiles à charge chimiques et biologiques découverts par l’ASL près de Damas?
frederichelbert
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Rebelles Syrie

Des missiles à charge chimiques et biologiques découverts par l’ASL près de Damas?

C’est le Conseil Supérieur de l’Armée libre de Syrie qui a validé, et délivré l’information. Une de ses unités aurait, suite à l’attaque et la conquête d’une base militaire près de Damas découvert un « lot » de missiles non conventionnels, à tête chimique et biologique. une découverte de missiles chimiques, faisant partie d’un stocks impressionnant de toutes sortes d’autres missiles conventionnels, eux, et dont l’ASL prétend qu’il y  avait là, de quoi semer la mort et la destruction « en quantité industrielle ».

Les hommes de l’Unité ayant mené cette opération visant une base de stockages de missiles et roquette en tout genre,  ont fait parvenir des photos précises au Conseil supérieur de l’ASL, photos qui permettraient d’aboutir à une conclusion sans ambiguité. Ces missiles provenantes stocks de l’armée régulier et ovale à Bachar el-Assad seraient bien porteurs de têtes chimiques et biologiques.

Allant plus loin, Le Conseil supérieur de l’ASL en déduit que le régime de Bachar el-Asssad pourrait utiliser des missiles de ce type contre des villes de Syrie… Mais selon un militaire libanais, expert en analyses stratégiques,   « Assad dit-il n’aurait aucun intérêt à puiser dans les ressources d’un arsenal chimique. Eu égard à la maîtrise aérienne totale et la diversité d’armes puissantes (artilleries, missiles classiques, etc..) qui sont des cartes essentielles dans son « jeu de guerre » , Bachar serait fou de recourir à des armes dont l’utilisation provoquerait des massacres de masse, dont des images parviendraient certainement en Occident via Internet ou des réseaux sociaux. Par delà l’indignation que cela susciterait, le président syrien serait alors confronté à la « red ligne », la ligne rouge fixée par Barack Obama quant à un éventuel recours à des armes chimiques» .

Le haut-militaire libanais, fin connaisseur de la Syrie,estime qu’une telle affirmation relève plus de l’ordre d’une tentative de pression politique sur l’Occident, et les pays arabes opposés au régime syrien. D’ailleurs dans un communiqué, le conseil supérieur de l’ASL en appelle à la communauté internationale et aux pays « frères » arabes d’agir immédiatement en soutien des insurgés, pour éviter des crimes aux conséquences incalculables dans la région .

L’expert libanais précise qu’à l’heure ou  lia appris la nouvelle, aucune source d’information indépendante n’a été en mesure de confirmer la « prise de guerre » de missels non conventionnels, ni de dire qu’elle avait eu accès aux photos desdits missile et donc d’avaliser les affirmations de l’ASL. « Dans l’attente de preuves, irréfutables conclut l’officier supérieur, en l’état, c’est avant tout un pas dans la guerre psychologique qui a été franchi. Mais nous saurons bientôt si ‘information est fiable».

Reste qu’une telle information serait une première dans la guerre civile qui fait rage en Syrie, mais pas forcément de nature à changer la donne.  « Que Bachar possède des stocks d’armes chimiques est parfaitement vraisemblable, et quasiment acquis selon divers services de renseignements militaires, qu’il soit prêt à s’ne servir, est ne toute autre affaire, pour laquelle nous n’avons aucune confirmation » conclut l’analyste militaire libanais

Frédéric Helbert, à Beyrouth

http://www.frederichelbert.com/

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE