03/09/2012 03:20:45
CDVR de Banny: Un plan hors sujet
Etant hors sujet aujourd’hui, ce plan n’en est pas pour autant hors course pour une possible future réconciliation grâce à un dialogue dans la vérité et la fraternité. Oui un dialogue franc et sincère qui avec la CDVR atteindra son apothéose quand tous les Ivoiriens, heureux Hébreux se retrouveront sous l’arbre de réconciliation, dans l’arche de l’alliance, sur la forte place de la prospère forteresse afin d’y extirper cris, souffrances et douleurs.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La Commission Dialogue, Vérité et réconciliation(CDVR ) vient de présenter son plan de sortie de crise en 6 points à savoir :

o La Période de deuil de la violence pour conjurer le mauvais sort
o Les consultations nationales pour prendre en compte les préoccupations des Ivoiriens en faisant un inventaire  des besoins
o L’installation des commissions spécialisées
o L’audition des victimes
o Les audiences publiques
o La rédaction suivie de la remise du rapport final au chef de l’Etat


Ivoiriennes, Chères Colombes de la Paix,
Ivoiriens, Dignes Apôtres de la Paix,
Volontaires pour une Indispensable Paix,
Mes Chers Compatriotes,

Plus d’un an, après avoir été commis par Ouattara, après moult consultations, de longs mois de réflexion et de recherche, la Commission vient de nous offrir ce plan pour instaurer la paix dans notre pays. Je reconnais qu’elle n’a ménagé aucun effort pour aboutir à ce résultat. Je ne peux que l’en féliciter. Je constate seulement que la Commission Dialogue, Vérité et réconciliation est, malheureusement, hors sujet, malgré tout.

Ce plan de sortie de crise n’est pas conforme pour instaurer la paix mais pour la sceller. Il n’est donc pas d’actualité dans une Côte d’Ivoire où l’Etat s’auto-attaque pour justifier son terrorisme ethnique.

Ce plan Banny est purement et simplement comme son nom l’indique et je le craignais, un plan de réconciliation entre les Ivoiriens et surtout entre les protagonistes du conflit. Ce plan ignore ou feint d’ignorer la dramatique et triste réalité ivoirienne : la guerre, la mitraille d’Ouattara qui nie, éloigne la réconciliation et dénie à la CDVR toute légitimité.

Le sujet qui demeure ce jour, qui n’exclut pas les autres, mais qui reste priorité des priorités, est le règlement ici et maintenant du conflit ivoirien. Oui mettre fin à cette guerre. J’encourage la CDVR à continuer de travailler d’arrache-pied, car le peuple ivoirien aura besoin de ce plan de réconciliation en 6 phases ou plus, en amont, le moment opportun.

Etant hors sujet aujourd’hui, ce plan n’en est pas pour autant hors course pour une possible future réconciliation grâce à un dialogue dans la vérité et la fraternité. Oui un dialogue franc et sincère qui avec la CDVR atteindra son apothéose quand tous les Ivoiriens, heureux Hébreux se retrouveront sous l’arbre de réconciliation, dans l’arche de l’alliance, sur la forte place de la prospère forteresse afin d’y extirper cris, souffrances et douleurs.

Mettre fin à la guerre, tel doit être notre devoir, la priorité des priorités. La retrancher dans les profondeurs abyssales et l’y enfermer est notre ultime combat. S’y atteler de toute notre énergie, notre contrat. Le réussir parfaitement, notre passion. Rassembler tous les ivoiriens, fonder enfin la nation ivoirienne, notre ambition. Ramener la paix, la stabilité, la prospérité dans un oasis en expansion, notre noble mission.

Le plan Banny n’est donc pas à l’ordre du jour des préoccupations des Ivoiriens. Ils s’en moquent d’ailleurs. La Période de deuil de la violence pour conjurer le mauvais sort de Banny, sera alors une éternité puisqu’Ouattara continue de provoquer, de faire de la propagande, d’user de mensonges d’Etat pour justifier sa guerre en boucle - dans un pays désarmé par la Communauté internationale – de piller, violer, tuer impunément, en pratiquant, devant la Licorne et l’Onuci, un terrorisme d’Etat. La Résistance pacifique ivoirienne n’est pas dupe.

Un HCP (Haut-Commissariat pour la Paix) doit être créé par la Communauté internationale pour la première fois et s’atteler enfin aux causes réelles du conflit ivoirien. Il devra essentiellement se composer d’Intègres patriotes ivoiriens mettant l’amour de leur patrie au-dessus de tout. Qui savent que la naissance en un lieu, dans une ethnie, région ou pays, l’appartenance à une idéologie, ou toute autre confession religieuse ou mystique ne doit pas faire de nous les bourreaux des autres ou en être leur victime. Le HCP doit tracer les sillons de la paix ivoirienne.

Ivoiriennes, Chères Colombes de la Paix,
Ivoiriens, Dignes Apôtres de la Paix,
Volontaires pour une Indispensable Paix,
Mes Chers Compatriotes,

Le pays nous appelle, il est beaucoup meurtri, devenu par la faute de nos frères et sœurs la risée de tous. Abidjan la perle des lagunes est aujourd’hui la merde des lagunes. Le sang des Ivoiriens sur toute l’étendue du territoire, le carburant de leurs 4X4 et autres engins de la mort.

Nous pouvons racheter notre pays, le ressusciter par notre loyauté, notre patriotisme, notre héroïsme. La vérité rougit les yeux mais ne les casse pas. En vérité nous sommes divisés : il y a des Ivoiriens du Nord, de l’Ouest, du Sud, de l’Est, du Centre, il n’y a pas d’Ivoiriens de Côte d’Ivoire.

Où est la Côte d’Ivoire ?
Où est le peuple ivoirien ?
Où est la nation ivoirienne ?

Il y a des pro-Gbagbo, des pro-Ouattara. Y a-t-il des pro-Côte d’Ivoire, des Ivoiriens dignes de ce nom pour qui l’amour de la patrie, l’unité du pays, son indépendance et son autorité passent avant tout ? La fraternité, La solidarité, le partage ne sont pas des vains mots ? La liberté, la justice, l’égalité des vertus ? Les complots, les auto-attaques, les pillages, les tueries massives, l’épuration ethnique et les arrestations arbitraires doivent-ils être condamnés avec la dernière énergie, au nom la nation ivoirienne, une et indivisible ? L’ordre public, le dialogue, le sens de l’écoute et le droit à la présomption d’innocence érigés comme atouts de bonne gouvernance ?

Oui, ces Ivoiriens existent, ils souffrent comme moi dans leur chair, dans leur âme et dans leur esprit à cause de l’état lamentable dans lequel leurs compatriotes ont plongé leur pays bien-aimé. Ils ont vu leurs rêves brisés, leur honneur bafoué, leur dignité piétinée. Leurs grand-mères, leurs mères, leurs femmes, leurs sœurs, leurs filles violées et/ou assassinées. Leurs proches, connaissances et compatriotes exterminés.

Le plan Banny ne prend pas en compte la primitive de l’abomination actuelle à savoir la guerre d’Ouattara qui continue à entretenir le spectre de la guerre civile pour couvrir la voix des messagers de la paix que nous demeurons malgré tout et bénéficier ainsi du soutien sans faille de ses commanditaires qui ne puissent s’accommoder d’une dictature dans un pays pacifique.

Ivoiriennes, Chères Colombes de la Paix,
Ivoiriens, Dignes Apôtres de la Paix,
Volontaires pour une Indispensable Paix,
Mes Chers Compatriotes,

L’oranger produit des oranges, le citronnier, des citrons. Même avec les OGM dont on a, d’ailleurs, pas encore cerné tous les dangers, la nature continuera sans problèmes à être fidèle à sa fonction première à savoir sa reproduction. Les Ivoiriens sont des produits de la paix, ils ne peuvent produire que la paix. J’exhorte mes chers compatriotes, indispensables apôtres de la paix, de rejoindre mon combat qui doit être aussi le leur, celui de la libération totale de la Côte d’Ivoire et la restauration véritable de la paix, de la démocratie et de la prospérité.

Battons-nous pour la reconstruction de notre unité et l’intégrité de notre illustre pays. Face aux armes de guerre, de destruction massive, de l’obscurité et de l’obscurantisme, employons celle de la paix, de l’indispensable reconstruction, de la prospérité et de la lumière. Après la nuit, le jour ne peut manquer à son appel.
C’est l’homme qui se fait peur, sinon, il n’y a rien !

Vive les Colombes de la Paix !
Vive les Apôtres de la Paix !
Vive la Côte d’Ivoire !
Vive la paix !

GNADOU Dano Zady, Président du Pip ( Parti ivoirien du peuple )
PIP, Pour une Indispensable Paix, maintenant, en Côte d’Ivoire,

Site Web : www.gnadou.com

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE