07/09/2012 02:50:03
Vladimir Poutine: « la Russie ne compte pas réexaminer sa position concernant la Syrie»
La Russie ne compte pas réexaminer sa position concernant le conflit syrien, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une interview diffusée aujourd'hui par la télévision Russia Today.
ruvr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Vladimir Poutine
La Russie ne compte pas réexaminer sa position concernant le conflit syrien, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une interview diffusée aujourd'hui par la télévision Russia Today.

Selon lui, interrompre les violences est l’objectif le plus important aujourd’hui.

« Il est indispensable de suspendre les livraisons d’armes dans la zone du conflit », a souligné le chef de l’Etat russe, ajoutant que la position de la Russie est dictée par le souhait de créer une atmosphère favorable pour le développement positif de la situation pour les années à venir.

Poutine : « mon principal motif est l'intérêt du peuple »

Le président de Russie Vladimir Poutine a dit dans son interview : « Je m'efforce de faire ce que je trouve correct et utile pour notre pays et je continuerai de le faire dans l'avenir. Mon principal motif n'est que l'intérêt du peuple de Russie ».

Il a répondu à la question sur la limitation des libertés démocratiques : « Personne ne veut utiliser la législation en tant qu'instrument de lutte contre Internet ou pour limiter les libertés sur Internet, pourtant l'impératif de respecter la loi sera réalisé d'une façon conséquente à l'égard de tout le monde, les représentants de l'opposition compris ».

Poutine: « Le problème du bouclier antimissile ruine la stabilité »

Le bouclier antimissile américain est un des problèmes clés pour la Russie parce qu’il atteint les intérêts les plus importants de notre pays, a déclaré le président russe Vladimir Poutine .

« Le règlement unilatéral de ce problème n’améliorera pas la stabilité internationale. Il s’agit en fait d’une aspiration à troubler la balance stratégique. Ce qui est très dangeureux parce que tous les pays cherchent à élargir leurs capacités défensives ce qui pourrait entraîner une course aux armements », a indiqué le chef de l’Etat russe.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE