14/09/2012 02:21:30
Côte d'Ivoire. La presse pro Gbagbo suspendue
Six quotidiens proches de l’opposition ont été suspendus mercredi nuit par le Conseil national de la presse pour avoir publié «collectivement» des photos «soutenues par des légendes» qui «affublent» les détenus proches de l’ancien président Laurent Gbagbo «de titres de Premier ministre et ministre», dans un communiqué.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Six quotidiens proches de l’opposition ont été suspendus mercredi nuit par le Conseil national de la presse pour avoir publié "collectivement" des photos "soutenues par des légendes" qui "affublent" les détenus proches de l’ancien président Laurent Gbagbo "de titres de Premier ministre et ministre", dans un communiqué.

Le Nouveau Courrier, LG Info, Le Temps, Aujourd'hui et Le Quotidien d’Abidjan ont été suspendus pour 6 parutions pour avoir "reproduit collectivement les manquements, objet de la suspension de Notre Voie" et L'Alternative pour 12, a annoncé le Cnp, dans son communiqué rendu public mercredi nuit. Vendredi, "le quotidien Notre Voie a été suspendu pour (6 parutions soit une semaine) avoir publié en quatrième de couverture dans ses éditions des 17 août ainsi que celles des 3, 5 et 6 septembre des photographies des personnalités du régime déchu, actuellement en détention, avec en légende, Gilbert-Marie Aké N’Gbo, Premier ministre/Désiré Dallo, ministre/Alcide Djédjé, ministre…", rappelle le texte.

Le Cnp a qualifié l’acte des 6 journaux de "défiance" et de "sédition" qu’il "ne saurait tolérée", qui "contribue sciemment" à "entretenir dans l’esprit des populations, l’existence d’un bicéphalisme au sommet de l’Etat". Après la sanction contre Notre Voie, le groupe Refondation, société éditrice du journal, a lancé lundi un second quotidien dénommé L’Alternative.

"Particulièrement, en ce qui concerne L’Alternative", quotidien lancé lundi par le groupe Refondation, société éditrice de Notre Voie,  le Cnp a relevé avoir "observé qu’en plus de reproduire ces légendes", le journal "a une ours publication identique à celle de Notre Voie avec la même équipe rédactionnelle, le même site internet et la même adresse e-mail". Le Conseil a conclu, en effet, que la mise sur le marché de ce quotidien "constitue une violation flagrante" de la loi du 14 décembre 2004 portant régime juridique de la presse et lui a infligé une suspension de 12 jours, soit de deux semaines.

Le nouveau courrier

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE