14/09/2012 18:32:53
Une ministre française évoque «la régression» du français en Afrique
La ministre française de la Francophonie, Yamina Benguigui, en visite au Sénégal, a évoqué vendredi «la régression» du français en Afrique, parfois due selon elle à la progression des langues maternelles et au manque de manuels et de formateurs.
Rtl
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Yamina Benguigui

La ministre française de la Francophonie, Yamina Benguigui, en visite au Sénégal, a évoqué vendredi «la régression» du français en Afrique, parfois due selon elle à la progression des langues maternelles et au manque de manuels et de formateurs.

"La langue française régresse et il y a plusieurs choses (qui l'expliquent)", a-t-elle dit devant les élèves du lycée français de Dakar.

"Dans certains pays, les langues maternelles ont pris le dessus. Il manque cruellement de formateurs (comme) en Algérie, et de manuels. L'édition est un point capital", a déclaré Mme Benguigui, interrogée par des élèves de cet établissement.

"Au Sénégal, il y a un peu de recul (du français qui) n'est pas une langue de domination mais une langue de partage. (...) En Côte d'Ivoire et au Gabon, il y a beaucoup de dialectes mais il y a cette langue (le français) comme ciment pour se parler et se comprendre", a ajouté Mme Benguigui, qui achève samedi sa visite à Dakar.

"La langue française se nourrit de dialectes. On a un français en Algérie qui est différent de celui de Dakar", a ajouté la ministre française née de parents algériens.

Mme Benguigui a rencontré vendredi le ministre sénégalais de la Culture et du tourisme, le musicien star Youssou Ndour. Ils ont discuté, selon elle, de la mise en oeuvre de trois projets culturels au Sénégal et d'un appui de la France pour relancer le cinéma au Sénégal où les salles ont quasiment disparu.

Les trois projets culturels évoqués visent à "vulgariser les appareils de sonorisation au profit des acteurs culturels dans les régions du Sénégal, à créer une +maison du livre+ pour favoriser la lecture et une radio culturelle", a commenté de son côté Youssou Ndour.

La visite de Mme Benguini à Dakar est intervenue un mois avant le 14e sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF, 75 pays), prévu du 12 au 14 octobre en République démocratique du Congo.

 

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE