15/09/2012 03:44:23
Programmes malveillants. L'Afrique est chanceuse d'être à la traîne sur Internet
Une récente analyse de Kaspersky Lab révèle que les ordinateurs des pays d’Afrique sont les moins victimes d’attaques par des virus ou des vers.
Agence Ecofin
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Virus informatique

Une récente analyse de Kaspersky Lab révèle que les ordinateurs des pays d’Afrique sont les moins victimes d’attaques par des virus ou des vers.

D’après Yuri Namestnikov, l’analyste en chef des programmes malveillants chez Kaspersky Lab, « le pourcentage moyen d'utilisateurs qui ont été confrontés à un certain genre de logiciels malveillants sur Internet en Afrique du Sud, en Ethiopie, au Congo et au Zimbabwe est d'environ 20% ».

Il poursuit d’ailleurs en précisant que « les pays africains sont pour la plupart dans le groupe à faible risque des menaces en ligne en raison de la façon dont les fichiers sont généralement partagée dans ces pays, où l'Internet n'est pas encore développée à son plein potentiel ».

Or, en Europe de l’Est et au Nord de l’Amérique, 33,4% d’ordinateurs d’utilisateurs d’Internet ont été attaqués au moins une fois durant les six premiers mois de 2012. Cela s’est passé lors du surf sur le web.

Les ordinateurs les plus touchés ont été recensés en Italie et en Espagne, qui sont dans le groupe à risque élevé (plus de 40% des ordinateurs attaqués en ligne). Tous les autres pays de l’étude se retrouvent dans le groupe des risques moyens (21% à 40%), à l'exception du Danemark qui est l'un des pays les plus sûrs, avec moins de 20% d’utilisateurs attaqués.

Les proies les plus exposées à la cybercriminalité sont les ordinateurs qui ont des anciennes versions de logiciels ou des logiciels piratés. Il y a aussi ceux qui se connectent à des sites web infectés.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE